/news/society

L’alcool et les drogues liés au tiers des incendies mortels

KARL TREMBLAY/JOURNAL DE QUEBEC

L’alcool et les drogues auraient joué un rôle dans au moins un incendie mortel sur trois survenu entre 2011 et 2020 au Canada, laisse entrevoir une étude de Statistique Canada dévoilée au cours de la dernière semaine.

Bon an, mal an, environ 220 personnes sont décédées chaque année dans des incendies au pays, au cours de la décennie 2010, en grande majorité (81 %) lors de brasiers accidentels.

Une consommation d’alcool ou de drogue a été notée lors d’au moins 31 % des sinistres accidentels, a noté Statistique Canada en dressant un portrait statistique des incendies au pays.

«L'intoxication à l'alcool ou à la drogue peut nuire au jugement et à la coordination, ce qui peut accroître le risque de déclencher accidentellement un incendie, ou la difficulté d'y réagir (p. ex. capacité de se réveiller) et de s'en échapper», ont noté les auteurs, tout en précisant que le taux de 31 % pourrait être bien plus élevé, vu qu’aucune information sur la consommation de drogue ou d’alcool n’est disponible pour 54 % des incendies.

Les fumeurs auraient aussi intérêt à se méfier, la cigarette étant responsable de 20 % des incendies mortels analysés par Statistique Canada, soit le double des incendies de cuisson (10 %) ou d’origine électrique (8 %).

Au vu de l’étude, des dizaines de décès auraient potentiellement pu être évités au cours de la dernière décennie au pays.

«De 2011 à 2020, au moins un de ces facteurs de risque modifiables plus souvent déclarés (c’est-à-dire consommation d'alcool et de drogues avant l'événement, détecteur de fumée non fonctionnel, et le tabagisme comme source d'inflammation) a été déclaré dans environ la moitié des décès non intentionnels attribuables à un incendie résidentiel», a souligné Statistique Canada.

Sur le plan démographique, les hommes sont 1,5 fois plus susceptibles que les femmes de périr dans un incendie. Les gens âgés sont aussi beaucoup plus vulnérables, un incendie mortel sur trois concernant une personne de 70 ans et plus, même si ce groupe d’âge ne représente qu’un huitième de la population.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.