/regional/montreal/montreal

Pie-IX: Une décennie de chantiers à Montréal-Nord

Photo Félix Lacerte-Gauthier

Voilà maintenant plus de 10 ans que les cônes orange ont élu domicile sur le boulevard Pie-IX, à Montréal-Nord, au grand dam des citoyens. Ceux-ci ne sont toutefois pas au bout de leur peine, avec la réfection du pont Pie-IX qui se poursuivra jusqu’à l’automne 2023. 

Sur place, la seule évocation de Pie-IX suffit à susciter de nombreux éclats de rire. Sur le Net également, le boulevard est devenu au fil du temps l’objet de mèmes, signe de la situation unique dans laquelle il se retrouve.

«À Montréal, il y a toujours des travaux, mais c’est vrai que Pie-IX, on a l’impression que ça ne va jamais finir. Même la COVID va se terminer avant ça», s’exclame Mohamed Awada. Travaillant depuis huit ans à la boutique Hip Hop Sports, il a été aux premières loges pour suivre l’évolution des différents chantiers.

La présence perpétuelle des cônes orange n’est pas qu’une impression. L’auteur de ces lignes a obtenu de la Ville la liste des travaux qui y ont été effectués depuis les 15 dernières années. Déplacements d'aqueducs, réhabilitations d’égouts, réaménagements; la liste est longue. Pas moins de 21 projets y sont recensés. À partir de 2011, le boulevard a fait l’objet d’une succession quasi ininterrompue de chantiers.

«Il y a depuis longtemps une négligence par rapport à l’est de Montréal. Le boulevard Pie-IX, c’est un cas qui est victime des investissements qu’on veut faire dans l’est de Montréal, mais l’arrimage [entre les différents paliers] ne se fait pas», fait remarquer Danielle Pilette, professeure à l’UQAM et spécialiste du monde municipal.

Photo Félix Lacerte-Gauthier

Deux grands projets sont majoritairement responsables de la situation.

En 2012, l’administration de Gérald Tremblay démarrait la refonte de l’échangeur Henri-Bourassa / Pie-IX, puisque le viaduc alors en place était devenu dangereux.

Quatre ans plus tard, la Ville lançait officiellement le projet du SRB Pie-IX, initialement annoncé en 2009, dont la venue allait nécessiter un réaménagement complet du boulevard.

Les Nord-Montréalais ne sont pas au bout de leur peine. Ce dernier chantier n’est pas encore terminé, que déjà, la reconstruction du pont Pie-IX, devenue une urgence, nécessitera sa fermeture complète les fins de semaine, jusqu’en 2023.

«C’est sérieux?», demande Olivier Landry, superviseur de territoire pour Benny&Co. Informé de ce dernier chantier, il rit jaune. Depuis les dernières années, comme bien d’autres, le restaurant sur Pie-IX a été affecté par la situation.

Photo Félix Lacerte-Gauthier

«On avait une zone de livraison avant qui était à Laval. Mais avec les travaux, c’était rendu trop difficile de traverser et on a dû la transférer à un autre restaurant», donne en exemple M. Landry, qui a cinq restaurants de la chaîne sous sa responsabilité, dont celui de Montréal-Nord.

Cela, sans compter la perte d’achalandage, difficilement quantifiable, liée au découragement des automobilistes.

Propriétaire de la Rôtisserie Saint-Hubert, Maude Royal avait pu acheter son restaurant alors que le précédent propriétaire était exaspéré par des travaux de surfaçage qui s’étaient prolongés. «C’était en 2009, et en 2011, on a tout recommencé», se remémore-t-elle, en riant devant l’ironie de la situation.

Arrimage difficile 

«Pie-IX, c’est comme si c’était le dépositaire de la difficulté d’arrimer les projets municipaux avec les grands projets de transports collectifs structurants. Le boulevard est le dépositaire de tous ces problèmes-là», note Mme Pilette, de l’UQAM.

Arrondissement, Ville-centre, gouvernement; de nombreux acteurs sont intervenus sur le boulevard, sans que leurs actions ne soient nécessairement bien coordonnées, selon les constatations de la professeure.

«Effectivement, le boulevard Pie-IX a fait face à différents enjeux. On peut le voir à la durée des travaux. À mon sens, ça a aussi été, malheureusement, un terrain qui nous a permis d’apprendre beaucoup à la Ville», reconnaît Christine Black, la mairesse de l’arrondissement.

Elle-même est arrivée en poste en 2016, alors que les discussions sur le SRB étaient déjà bien entamées. Reconnaissant que les dernières années étaient difficiles, Mme Black est néanmoins optimiste quant à l’avenir du boulevard.

Photo Félix Lacerte-Gauthier

Vers un nouveau départ 

Bien que les cônes orange fassent toujours partie du décor, la situation semble s’améliorer, alors que le boulevard est de nouveau ouvert à la circulation et que plusieurs entraves ont disparu.

«On est à l’orée de la fin de toute cette période de travaux là. Je pense que les commerçants, on a fait preuve de solidarité. On s’est rejoint en une association et on a essayé de mettre de la vie malgré les travaux et les embûches physiques», indique Maude Royal, qui est également présidente de l’Association des commerçants Pie-IX Montréal-Nord.

L’un des principaux défis à venir pour son Association sera, une fois les derniers travaux terminés, de convaincre les citoyens de revenir sur le boulevard.

«On est dans un creux de vague. Là, il faut remonter pour reprendre de notre superbe. Les gens qui viennent maintenant sur Pie-IX y viennent par dépit. C’est ça qu’il faut changer», reconnaît Mme Royal.

À l’arrondissement, on souhaite également y travailler. Montréal-Nord a d’ailleurs adopté, plus tôt dans l’année, un Programme particulier d'urbanisme (PPU) pour le boulevard.

«On veut stimuler l’arrivée de projets dans les prochains mois. Il y a un momentum qui arrive avec la fin des travaux», croit Mme Black. Elle reconnaît que le défi est bien présent, mais croit que toute la communauté Nord-Montréalaise y collaborera.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.