/regional/troisrivieres/mauricie

Cérémonies d’accueil des nouveau-nés autochtones

En cette Journée nationale des peuples autochtones, des cérémonies particulières ont eu lieu sur le site de l'ancien pensionnat autochtone de La Tuque, en Mauricie.

• À lire aussi: Journée de réconciliation pour les Premières Nations

• À lire aussi: Université Laval: les diplômés autochtones célébrés

Il s’agit de la cérémonie d'accueil des nouveau-nés et de celle des premiers pas. L'une a pour but de souhaiter la bienvenue aux poupons dans la communauté atikamekw et l'autre vise à promettre à l'enfant d'être présent, de l'accompagner à chaque étape de sa vie.

«Je suis très fière que ce soit ma grand-mère qui le fasse. C'est elle qui a ramené la cérémonie dans ma communauté, puis c'est elle qui a fait une cérémonie à moi, puis astheure, c'est mes enfants. C'est très significatif pour moi et très important aussi», a témoigné Eva Coon-Boivin, mère de Wactan, 6 ans.

Pour Mary Coon, guide spirituelle, kukum et survivante du pensionnat, ces cérémonies font partie de la réconciliation.

«Ce sont des cérémonies qui étaient empêchées d'être faites. Qu'est-ce qu'on a appris avec toutes les années qu'on a fait les cérémonies, c'est une école de vie. Pour arriver à une réconciliation ou un retour aux sources, il fallait qu'on retourne avec cette école-là», explique-t-elle.

Ces cérémonies ont eu lieu sur le site de l'ancien pensionnat autochtone de La Tuque, où les enfants cris ont été amenés de force de 1963 à 1978. 

Des consultations sont en cours avec les membres et les survivants de la nation crie pour déterminer si des fouilles seront effectuées.

Pour voir le reportage complet, visionnez la vidéo ci-haut.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.