/news/society

5 des pires catastrophes naturelles survenues au Québec

Le Journal de Quebec

Le glissement de terrain survenu le 13 juin dans l’arrondissement de La Baie, au Saguenay, rappelle les catastrophes naturelles qui ont marqué la Belle Province. Voyez 5 des plus importantes qui ont fait leur empreinte dans la mémoire collective des Québécois.

Glissement de terrain de Saint-Jean-Vianney  

Le glissement de terrain de Saint-Jean-Vianney est celui qui vient à l’esprit lorsqu’il est question de l’angoisse des sinistrés de Saguenay. Dans la nuit du 4 mai 1971, un glissement de terrain de 0,32 km2 engloutit une partie de la municipalité du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Il causera la mort de 31 personnes, dont des familles complètes. Quinze corps seulement seront trouvés parmi les débris. Les pertes matérielles s’élèveront à deux millions de dollars. Si une partie de terrains s’était détaché dans les jours précédents la tragédie, les spécialistes ont confirmé qu’avec les connaissances de l’époque, rien n’aurait pu prévenir la chose. 

La crise du verglas  

Une des périodes les plus sombres au Québec reste pour plusieurs la crise du verglas. Du 5 au 9 janvier 1998, plusieurs tempêtes de verglas violentes s’abattent sur la province et laissent plus d’un million de Québécois sans électricité pendant plusieurs semaines. La crise provoquera plus d’une trentaine de morts et le déplacement temporaire de 600 000 personnes. Il s’agit de la pire chute de verglas répertoriée au Canada. 

Le grand éboulement de Québec  

Le 19 septembre 1889, un roc se détache de la falaise dans la Basse-Ville et s’effondre sur le quartier de Cap-Blanc. L’éboulement, un des plus meurtriers de la Ville de Québec, aurait été causé par des pluies abondantes survenues la veille. La catastrophe fera plus de 40 morts et davantage de blessés. 

Le déluge de Saguenay  

Le déluge du Saguenay soulignait ses 25 ans en juillet dernier. Les inondations, qui ont fait des milliers de sinistrés et tué une dizaine de personnes, ont touché les régions du Saguenay-Lac-Saint-Jean, de Charlevoix et de la Côte-Nord. Les pluies records qui s’abattent sur le Québec du 19 au 21 juillet 1996 poussent des rivières à sortir de leur lit. La catastrophe naturelle fera des ravages sans précédent. 

Le séisme de Charlevoix  

Le 5 février 1663, le plus grand séisme jamais vu (magnitude 7) dans la province frappe de plein fouet la partie est de l’Amérique du Nord. Il provoquera d’importants glissements de terrain, et sera ressenti jusqu’à New York, aux États-Unis. Aucune perte humaine n’a été recensée, malgré d'importantes pertes matérielles. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.