/regional/montreal/montreal

«Justin, je vous invite à venir ici. C’est impossible de traiter des citoyens comme ça»

Au Complexe Guy-Favreau à Montréal, les gens attendent toujours en file pour obtenir leur passeport et la situation ne s’améliore pas. 

• À lire aussi: Chaos pour les passeports: «on est en train de faire tout ce qu’on peut», dit Trudeau

• À lire aussi: Crise des passeports : citoyens exaspérés, journaliste expulsé

À la suite de l’expulsion de notre journaliste Yves Poirier du Complexe Guy-Favreau, celui-ci a croisé l’animatrice Marie-Claude Barrette à l'extérieur du bâtiment. 

Un problème d'imprimantes paralyse le Complexe, raconte-t-elle. 

«On nous a dit tantôt, “écoutez, les imprimantes ne fonctionnent plus, alors ceux qui partent aujourd’hui, on va vous demander de quitter”. Il y a eu des cris de panique. Donc ils ont dit “écoutez, on va voir si on peut demander à quelqu’un d’autre d’imprimer vos documents, mais là on ne sait rien”», rapporte Mme Barrette.  

Ce ne sont pas que des gens qui partent en voyage qui attendent en file. 

«Nous, il n’y a personne qui nous attend mourant quelque part. Il y a une dame qui doit amener son fils pour une chirurgie. La dame a appelé la clinique tantôt pour annuler la chirurgie, alors que ça fait deux jours qu’elle attend», dit l’animatrice. 

Puisque le vol de leur fille est mercredi matin, Mme Barrette se relaye avec son conjoint Mario Dumont, chroniqueur à TVA, qui est arrivé à 18 h lundi soir en file. La situation ne s’est toujours pas améliorée depuis ce matin. 

«On se prépare à faire la prochaine nuit ici. Ce que je ne comprends pas c’est qu’il n’y a personne qui nous distribue de l’eau, il n’y a pas de toilettes chimiques. Si on était des animaux, on le ferait. Mais, c’est un droit fondamental au Canada d’avoir un passeport et ce droit-là est complètement bafoué», soutient-elle. 

L’animatrice a lancé un message au premier ministre Justin Trudeau. 

«Justin, je vous invite formellement à venir ici, venez voir comment ça se passe ici. C’est impossible de traiter des citoyens comme ça.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.