/finance/homepage

Le nombre de postes vacants continue d’augmenter au pays

job interview at office Business and human resources concept.

memyjo - stock.adobe.com

Le nombre de postes vacants au Canada a atteint 957 500 au premier trimestre de 2022, ce qui représente le nombre trimestriel le plus élevé jamais enregistré, selon les données de Statistique Canada dévoilées mardi. 

Le taux de postes vacants au pays «suit une tendance à la hausse depuis le premier trimestre de 2016», a indiqué Statistique Canada, mardi.

Il a ainsi augmenté de façon marquée pour passer de 3,8% au premier trimestre de 2021, à 5,3% au troisième trimestre de la même année, pour finalement s’établir à 5,6% au premier trimestre de 2022.

L’agence fédérale estime que le taux de postes vacants continue sa progression, mais «à un rythme plus lent», notamment en raison de la reprise de l'emploi salarié.

Peu de changement d’une province à l’autre

Selon Statistique Canada, le nombre de postes vacants «a peu varié» dans certaines provinces entre le quatrième trimestre de 2021 et le premier trimestre de 2022.

Les augmentations les plus marquées ont été observées à Terre-Neuve-et-Labrador (+12,6% pour atteindre 8500), au Nouveau-Brunswick (+8,7%, 16 300), au Manitoba (+5,1%, 27 700) et en Ontario (+3,1%, 359 000).

Comparativement au premier trimestre de 2020, le nombre de postes vacants était en hausse de 72,3% à l'échelle nationale, et les augmentations les plus marquées ont été enregistrées en Alberta (+80,8% pour atteindre 95 200) et en Ontario (+80,2%, 359 000).

Le ratio chômeurs-postes vacants a aussi varié d'une province à l'autre. Alors qu'il y avait moins d'un chômeur pour chaque poste vacant au Québec (0,9) et en Colombie-Britannique (0,9), il y avait près de quatre chômeurs pour chaque poste vacant à Terre-Neuve-et-Labrador (3,8). «Un ratio plus faible indique un marché du travail plus tendu et de possibles pénuries de main-d'œuvre», a expliqué l’organisme fédéral.

En hausse dans presque tous les secteurs

Selon Statistique Canada, le nombre de postes vacants a atteint de nouveaux sommets dans plusieurs secteurs au premier trimestre 2022, comparativement au quatrième trimestre 2021. 

C’est notamment le cas pour le secteur des soins de la santé et de l’assistance sociale (136 800 postes vacants au premier trimestre 2022, soit 5% de plus qu’au quatrième trimestre de 2021), ainsi que celui de la construction (+7,1%, 81 500 postes vacants) de la fabrication (+5,3%, 87 400 postes vacants), et du commerce de détail (+12,8%, 114 600 postes vacants).

Parallèlement, le nombre de postes vacants a diminué dans les services d’hébergement et de restauration (-12,2%, pour atteindre 133 800), d’un trimestre à l’autre, même s’il est en hausse 88 % par rapport au premier trimestre de 2020, soit au début de la pandémie.

Pour l’ensemble des secteurs, on compte 890,4 milliers de postes vacants au premier trimestre 2022, comparativement aux 512,8 milliers deux ans plus tôt, soit une variation de 73,6 %.

Statistique Canada a également souligné que, dans tous les secteurs, «les salaires offerts étaient en hausse de 2,5% d'une année à l'autre au premier trimestre de 2022».

À titre de comparaison, l'Indice des prix à la consommation (IPC) a enregistré une hausse de 5,8% au cours de la même période et le salaire horaire moyen de tous les employés (mesuré au moyen de l'Enquête sur la population active) a augmenté de 3%.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.