/news/travel

Mario Dumont passe la nuit en file pour un passeport: «ils traitent le public comme du bétail»

L’animateur Mario Dumont a lui-même fait l’expérience, dans la nuit de lundi à mardi, du chaos des files d’attente devant les bureaux de Service Canada pour obtenir un passeport. 

• À lire aussi: Chaos pour les passeports: «on est en train de faire tout ce qu’on peut», dit Trudeau

• À lire aussi: Passeports: chaos à l'ouverture du bureau de Laval

• À lire aussi: «On a été facturé, mais on attend toujours notre passeport»

Arrivé au complexe Guy-Favreau, à Montréal, vers 18h lundi soir, pour aider sa fille à récupérer son passeport, il a pu constater par lui-même ce qu’il qualifie de «capharnaüm». 

«La notion d’enclos à bétail, le personnel de sécurité n’a que ça comme mandat. Les gens qui s’occupent de la sécurité ne savent rien, ils ne sont pas au courant de rien concernant les passeports. Ils traitent vraiment le public comme du bétail qui vient déranger», explique-t-il en entrevue téléphonique à LCN. 

Il raconte que le chaos se poursuit aussi une fois entré dans l’édifice gouvernemental. 

«Ce qui est épouvantable, les gens qui attendent depuis des heures, une fois rentré en dedans, c’est le chaos total. [Les gardiens de sécurité] ne sont pas capables de dire aux gens où se placer, de faire respecter l’ordre», dit Mario Dumont. 

«Les gens sont dans le noir complètement»        

Le chroniqueur et animateur déplore aussi le manque d’information aux gens en file qui doivent se fier aux rumeurs pour répondre à leurs questions. 

«Là, c’est du bétail. Il n’y a pas un patron, aucune information. Toute l’information que les gens partagent, ce sont des rumeurs. [...] Les gens de Passeport Canada, Service Canada, n’ont mis aucun écriteau, aucun écrit, il n’y a aucun responsable qui parle aux gens. Jamais, jamais, jamais», critique-t-il. 

Écoutez l’entrevue de Yasmine Abdelfadel avec Audrey Gagnon, journaliste à TVA sur QUB radio :

Il est d’ailleurs choqué que toutes ces personnes qui passent une, deux ou même trois nuits à dormir devant les bureaux de Service Canada ne soient même pas certaines d’obtenir leur document de voyage. 

«Ce qui me choque à cette heure-ci, c’est d’être loin d’être sûr que ça va donner un résultat. On était en file dans un moment où elle devrait être sûre d’avoir son passeport, mais comme tout le monde le dit dans la file, c’est le chaos, on n’est plus sûr de rien, donc peut-être qu’on a tout fait ça pour rien», affirme l’animateur. 

Invitation aux ministres        

Mario Dumont profite de son intervention à LCN pour lancer une invitation aux ministres fédéraux à se rendre sur le terrain pour prendre conscience de la situation. 

«S’il reste dans le gouvernement Trudeau un ministre qui a un peu de dignité et de courage, il va y aller. Mélanie Joly, François-Philippe Champagne, allez à Guy-Favreau, allez à Saint-Laurent, allez à Laval. Allez aujourd’hui, allez constater», dit-il. 

L’animateur est d’avis qu’une visite des ministres permettrait au gouvernement Trudeau de prendre conscience de la situation et de faire bouger les choses. 

«S’il vous plaît, allez voir le capharnaüm créé par votre gouvernement. Je suis certain qu’en 24h, il va y avoir des changements», croit-il. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.