/finance/homepage

La saison de la crème glacée lancée

Malgré les températures froides, les amateurs de crème glacée sont de plus en plus nombreux, et les bars laitiers profitent d’un engouement qui ne cesse de croître. 

«Il y a une demande pour des produits faits maison, pour des produits locaux de meilleure qualité», explique Valérie Campeau, propriétaire de l’Armoire à Glaces. «Je pense que les clients aiment manger de la crème glacée et veulent un produit plus authentique.» 

Les crèmeries artisanales se développent de plus en plus dans la province et parviennent à se démarquer les unes des autres et attirer beaucoup de clients. 

«Il faut miser sur un produit de qualité où la texture est vraiment onctueuse, on peut également développer une offre végane parce que la tendance est très présente», dit Mme Campeau. 

L’inflation affecte aussi les crèmeries   

«On a dû revoir nos prix, on essaye toujours d’y aller avec la plus petite augmentation possible, on ne veut pas faire mal au portefeuille des gens,» dit Lyza Fréchette, copropriétaire de la Crèmerie du Bonbon plaisir à Tétreaultville.  

C’est également le cas de L’Armoire à Glaces, situé sur la rue Saint-Hubert à Montréal où un cornet qui coutait 6,50$ l’an dernier coûte maintenant 2$ de plus.  

«On a pas eu le choix d’augmenter nos prix même pour les clients externes parce qu’effectivement, nous ressentons la hausse des prix des matières premières comme le lait et la crème», explique Mme Campeau. 

Sommes toutes, les crèmeries s’attendent à de longues files d’attente et beaucoup de sourires cet été. 

«C’est vraiment parti pour être un succès», lance Mme Fréchette. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.