/news/world

Couple tué à Playa del Carmen: l'homme, un Québécois, était recherché

C’est un Québécois accusé de fraude et recherché par la GRC depuis 2016 et sa compagne qui ont été assassinés lundi à Playa del Carmen, au Mexique. 

• À lire aussi: Deux Canadiens tués à Playa del Carmen

Selon ce qu’ont indiqué les autorités locales à des médias mexicains, Raphaël Huppé, 44 ans, et sa compagne Fannie Lorrain ont été retrouvés sans vie dans un condominium du centre-ville de la station balnéaire située près de Cancún. 

Raphaël Huppé tel qu’il figurait en couverture de son livre How I Get Things Done ! : No Matter What.

Photo courtoisie

Raphaël Huppé tel qu’il figurait en couverture de son livre How I Get Things Done ! : No Matter What.

Tous deux présentaient des blessures au cou apparemment infligées avec un couteau, a précisé le bureau du procureur de l’État de Quintana Roo. Un gardien de leur résidence a aussi été blessé. 

Dans l’appartement où les corps ont été retrouvés, les enquêteurs ont mis la main sur des papiers sur lesquels M. Huppé présentait trois identités différentes, dont « Erick McCarthy ». 

Écoutez Felix Séguin au micro de Yasmine Abdefadel sur QUB radio : 

Le procureur général de Quintana Roo, Óscar Montes de Oca, a expliqué au Diario de Yucatan que du matériel informatique sophistiqué a été retrouvé dans le condo. Celui-ci aurait pu servir à commettre des affaires frauduleuses en lien avec des cryptomonnaies. 

« Le matériel sera analysé par des experts pour déterminer s’il s’agit d’un cas de vengeance ou simplement d’un vol », a-t-il ajouté. 

En 2014, l’homme qui résidait alors à Laval faisait face à 15 chefs d’accusation liés à de la fraude, dont influence sur le marché public, faux prospectus, emploi, possession ou trafic d’un document contrefait, et parjure. 

Mandat d’arrestation  

Celui qui s’était auparavant fait connaître pour avoir inventé un supposé détecteur de fatigue au volant était également dans la mire de l’Autorité des marchés financiers depuis 2010. 

Un mandat d’arrestation avait été lancé contre lui en 2016, après qu’il ne s’est pas présenté en cour. Il était depuis recherché par la Gendarmerie royale du Canada et vivait au Mexique. 

Selon un livre qu’il avait publié en 2015, il se considérait notamment comme un fauteur de trouble et un philanthrope. 

Poussée de violence  

Les stations balnéaires des côtes caraïbes mexicaines ont été secouées par des violences ces derniers mois, dont certaines ont touché des étrangers. 

En janvier dernier, deux Ontariens avaient été tués et un autre blessé dans une fusillade qui avait éclaté dans un complexe hôtelier près de Cancún. 

Au moins 24 Canadiens ont été tués au Mexique de 2016 à 2020, d’après des données compilées par Affaires mondiales Canada et obtenues par Le Journal, ce qui en fait le pays le plus dangereux pour les Canadiens. 

Avec AFP

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.