/news/society

Le rythme de délivrance des passeports plus lent aujourd'hui qu’avant la pandémie

Le rythme de délivrance de passeports est présentement beaucoup plus lent qu’avant la pandémie de COVID-19, selon les chiffres fournis par Service Canada.

• À lire aussi: Après les passeports, la course vers l’aéroport!

• À lire aussi: Obtenir un passeport au Complexe Guy-Favreau: «ça l’a pris plus de temps que l’accouchement»

• À lire aussi: La situation chaotique dans les bureaux des passeports pourrait perdurer jusqu'en octobre

En janvier 2020, 229 392 passeports avaient été délivrés au public, alors que le nombre de demandes de clients s’élevait à 251 030.

Deux ans et demi plus tard, au mois de mai 2022, le nombre de passeports délivré est passé à 159 667, malgré un nombre de demandes s’élevant à 281 055 et un personnel plus nombreux.

Pour la ministre de Service Canada Karina Gould, responsable du dossier des passeports, comparer ces deux périodes revient à comparer des «pommes et des oranges» puisque la nature des demandes n’est pas la même.

«On a prévu qu’il y aurait une augmentation des demandes. Ce que nous n’avons pas prévu, c’est que toutes les applications viendraient en même temps en mars et en avril, et aussi que la quantité, le type d’application soient les nouvelles applications et pas les renouvellements», a-t-elle déclaré.

Avant la pandémie, la majorité des demandes concernaient des renouvellements de passeport. Aujourd’hui, environ 85 % des demandes reçues par le ministère depuis le mois de mars dernier sont liées à la création d’un passeport pour des gens qui n’en ont jamais eu, comme des nouveau-nés ou des immigrants récemment devenus citoyens, a expliqué la ministre.

L’émission d’un nouveau passeport, «c’est un processus plus long», puisque les vérifications de sécurité sont plus robustes, selon la ministre.

Qui plus est, le volume de demandes par la poste a sensiblement augmenté. Or, le quart de ces demandes contiennent des erreurs qui nécessitent des corrections, contrairement aux demandes soumises en personne, ce qui ralentit davantage le processus.

La situation ne s’était pas résorbée aux bureaux de Service Canada du Grand Montréal mercredi, alors qu’un nouveau système d’émission de billets à l’ouverture des bureaux n’a pas fonctionné comme prévu.

Par ailleurs, les voyageurs qui manquent leur vol ne devraient pas s’attendre à ce que le gouvernement rembourse leur billet : le site du gouvernement déconseille «clairement» au public de faire des plans de voyage avant d’avoir un passeport valide en sa possession.

Mme Gould a indiqué qu’elle devait s’entretenir avec la directrice régionale pour tenter de remédier à la situation.

Service Canada a embauché 600 nouveaux employés et compte en embaucher 600 autres au courant des prochains mois.

Parallèlement, Service Canada a fait appel à des centaines de fonctionnaires provenant d’autres ministères pour prêter main-forte. Karina Gould a indiqué qu’un appel a été lancé à l’ensemble des fonctionnaires du gouvernement.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.