/regional/saguenay

Maison démolie à La Baie: sa collection de 6000 livres disparaîtra

Les résidants des 76 résidences évacuées dans l’arrondissement de La Baie, à Saguenay, doivent surmonter une série d’épreuves depuis le glissement de terrain survenu le 13 juin dernier.

• À lire aussi: Un sinistre qui n’est pas couvert par les assureurs

• À lire aussi: «Dites aux enfants qu’ils vont en avoir une autre belle maison» - Legault

• À lire aussi: Cinq maisons démolies à La Baie, 67 résidents pourront rentrer

Aujourd’hui, plusieurs propriétaires touchés par l’ordre d’évacuation ont été rencontrés par des employés de la Ville de Saguenay.

Lors de la rencontre matinale, certains citoyens ont été informés que leur maison devra être démolie.

Les propriétaires d’au moins cinq maisons vont voir leur lieu de résidence disparaître, et ce, afin de réaliser des travaux de stabilisation du sol.

La maison de Karine Minier | Capture d'écran TVA Nouvelles

Karine Minier, une résidante touchée par cette mesure, n’a pas eu l’autorisation d’aller récupérer ses derniers effets personnels présents dans son domicile : «à l’heure actuelle, elles [les autorités] ne croient pas qu’on va pouvoir retourner chercher des choses dedans».

Questionnée à savoir comment elle a réagi lorsqu’elle a fait connaissance de l’avis de démolition, Mme Minier affirme que malgré la déception, elle comprend la décision : «vous savez ce qui est important, c’est la sécurité. Je voudrais tellement pas qu’il y arrive quelque chose à des gens».

Elle ajoute que les responsables «prennent les meilleures décisions possible avec les informations qu’ils ont. Ils sont là, ils nous supportent, mais c’est sûr que ça fait de la peine, ça fait mal au cœur».

De passage dans la région, le premier ministre François Legault a annoncé que les propriétaires dont les maisons seront démolies pourront recevoir une compensation maximale de 375 000$ pour la reconstruction.

Karine Minier réagit positivement à l’annonce : «c’est certain que [l’aide financière] est un baume. Il y aura même un plan pour les meubles», a-t-elle mentionné.

Malgré toutes les sommes monétaires destinées à son endroit, la résidante de La Baie évoque difficilement sa tristesse d’avoir perdu tout «le reste», incluant ses nombreux livres présents sur ses étagères : «je suis une grande lectrice dans la vie, j’ai 6000 volumes dans une grande bibliothèque». 

Parmi les autres éléments qui ne lui sont toujours pas accessibles, elle fait la mention du précieux «set» de vaisselle en crystal de sa grand-mère.

Interpellée sur l’état de sa santé mentale durant cette douloureuse épreuve, Karine Minier note que son moral est «très variable, qu’il y a des hauts et des bas». «C’est un processus de deuil», ajoute-t-elle.

Heureusement, la femme peut compter sur le soutien de ses parents et amis «extraordinaires» depuis les évènements malheureux du lundi 13 juin 2022.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.