/regional/troisrivieres/mauricie

À Trois-Rivières, un chauffeur d'autobus pas comme les autres

En cette fin d'année, des élèves de Trois-Rivières ont dû dire au revoir à leur chauffeur d'autobus favori, avec qui ils ne s’ennuyaient jamais.

Mieux connu comme entraîneur, Robin Roy est désormais au volant d'un autobus scolaire, et s'assure toujours de rendre le trajet amusant. Robin Roy a réalisé ses derniers trajets de l'année scolaire jeudi. À bord de son autobus, les élèves ne s'ennuient jamais. Il y a toujours de la musique ou des devinettes au menu pour les plus jeunes, qui apprécient grandement la présence du chauffeur.

Les jeunes sont unanimes, Robin est leur conducteur favori, entre autres à cause des jeux qui rendent la route plus plaisante. «J'essaie d'être le conducteur que j'aurais aimé avoir. Je me mets à leur niveau. Je ne me prends pas nécessairement au sérieux. Ils voient que je suis accessible et c'est ça mon secret. Je transpose ça dans mon autobus», a-t-il expliqué.

Comme il agit à titre de remplaçant, il affirme aussi ne pas avoir le temps de s'habituer à une route avant d'en commencer une autre. Ainsi, son travail n'est jamais redondant. Ça lui permet aussi de mettre beaucoup de temps à la préparation de ses cours et à l'écriture de son livre.

En cette fin d'année scolaire, au moins une passagère lui avait réservé une surprise. Dans son sac cadeau, une carte avec un «merci» décoré d'un autobus scolaire, en plus d'un chandail que Robin portera fièrement durant son travail. «Pour moi, ça me fait la plus grande des chaleurs d'avoir pu contribuer au bonheur d'une élève», a-t-il affirmé.

Après de nombreux sourires et accolades, c'est maintenant le temps des au revoir. Il sera tout de même de retour derrière le volant dès l'automne.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.