/regional/troisrivieres/mauricie

Hydro-Québec demande d’éviter la rivière Saint-Maurice

Les effets de la crue printanière et les fortes précipitations des dernières heures ont forcé Hydro-Québec à ouvrir les vannes de ses barrages, jeudi, obligeant la société d’État à demander aux plaisanciers d’éviter de se rapprocher de ses centrales situées sur la rivière Saint-Maurice, en Mauricie.

«Pour assurer leur sécurité et préserver leur vie, nous ne recommandons pas de s’adonner à des activités sur la rivière Saint-Maurice tant et aussi longtemps que les débits demeurent forts», a indiqué Hydro-Québec dans un communiqué.

Leur porte-parole a précisé que la puissance des courants pourrait faire en sorte qu’une embarcation qui se retrouve en zone dangereuse pourrait rapidement chavirer.

«C’est dangereux, il suffit d’un courant plus fort qu’anticipé ou qu’une embarcation bascule pour que se produise un drame», a mentionné Marc-Antoine Ruest.

Les estacades, c’est-à-dire les bouées qui délimitent les zones à risque, ne sont pas installées partout. Il manque encore celles à proximité des centrales de la Gabelle et du Rocher-de-Grand-Mère.

«Selon les informations dont nous disposons actuellement, nous évaluons que les débits demeureront exceptionnellement élevés encore quelques semaines, a ajouté Hydro-Québec. Nos spécialistes estiment que le débit de la rivière Saint-Maurice pourrait être revenu à la normale seulement vers la fin du mois de juillet», a mentionné Hydro-Québec.

Malgré les précipitations abondantes des derniers jours, il n’est pas question d’inondation, selon la Sécurité civile de la Mauricie.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.