/regional/saguenay

Le pont Sainte-Anne finalement rénové

Le pont Sainte-Anne sera finalement rénové, une bonne nouvelle pour la Ville de Saguenay, puisque l’usure de l’infrastructure fait partie des préoccupations des citoyens depuis plusieurs années.

C’est la compagnie Inter-Projet qui a obtenu le mandat d’effectuer les travaux de réfection, un projet de 10,6 millions de dollars.Le pont Sainte-Anne aura bientôt 100 ans et devra donc subir des travaux de réfection majeurs pour assurer sa pérennité et sa sécurité.

«On pourrait les résumer avec la sécurisation des rampes d’accès pour cyclistes, piétons, vélo. Tous les gardes autant sur la rive-nord que la rive ici à Chicoutimi», a expliqué Julie Dufour, mairesse de Saguenay.

Sans oublier la solidification des fondations, le remplacement des plaques de métal au centre de l’infrastructure et la réfection de quatre piliers pour notamment assurer l’accessibilité aux transports d’urgence.

«On se rappelle lors de l’incendie du pont Dubuc où ça a été fort pratique. Les polices et les ambulances pouvaient passer. On va s’assurer dans le temps que ces services puissent continuer», a poursuivi la mairesse.

Il n’est cependant pas toujours évident de traverser la traverse piétonnière sur le boulevard Tadoussac. 

Les automobilistes passent rapidement dans le secteur et ne laissent pas toujours passer les piétons.

La dangerosité de l’endroit a d’ailleurs fait l’objet de nombreuses discussions au cours des dernières années. 

Saguenay a ainsi adressé une demande au ministère des Transports du Québec (MTQ) afin que l’endroit soit sécurisé.

«Cette partie de la route appartient au MTQ. Oui on l’a adressé au ministère régional donc on est en train de travailler, mais je vous dirais que dans le projet ici, ce qui nous préoccupe c’est vraiment la partie ville où c’est tout le dessus et les gardes», a précisé Mme Dufour.

Une facture plus salée

Au total, Saguenay investira 6 millions $ et 4,6 millions $ seront versés par Québec. 

Ce projet qui totalise un montant de 10,6 millions $ coûte toutefois plus cher que prévu en raison de l’inflation.

«Nous, on avait évalué ça beaucoup plus bas que ça. On avait évalué à peu près 6 millions au départ et ça a sorti à un peu plus de 9 millions. Et là 10,6 millions c’est à cause des contingences qui peuvent toujours arriver alors la différence est vraiment là. Et aussi le manque de main-d’œuvre et tout ça», a souligné Jacque Cleary, président de l’arrondissement de Chicoutimi.

«C’est des travaux qui devaient être faits depuis au moins 10 ans si vous voulez mon avis», a déploré un citoyen.

À cela, la ministre responsable de la région et députée de Chicoutimi, Andrée Laforest, a répondu «mieux vaut tard que jamais! ».

«Ça a été compliqué le pont Sainte-Anne. C’est trois années et demie de grand travail», a-t-elle constaté.

«Je pense que ce ne sera pas une mauvaise chose parce qu’évidemment il commence à être un peu rouillé. Il a l’air encore un peu sécuritaire, mais je ne suis pas un expert alors c’est bien», a observé un autre citoyen.

M. Cleary adhère que l’usure du pont Sainte-Anne doit être prise au sérieux.

«Si on regarde le pavé c’est quasiment dangereux, les garde-corps également. Donc on va tout réparer ça et ils vont faire aussi un genre d’emménagement convivial parce que durant l’été il y a des expositions. Donc on va vraiment le mettre très très beau», a-t-il ajouté.

Les travaux devraient débuter au cours des prochaines semaines. Le projet sera quant à lui livré au plus tard en 2023.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.