/regional/estduquebec/basstlaurent

Mangeons local de passage dans le Bas-Saint-Laurent

L’engouement pour les produits locaux ne cesse de prendre de l’ampleur depuis la pandémie, entraînant la création du mouvement Mangeons local, qui était de passage jeudi dans le Bas-Saint-Laurent.

• À lire aussi: À la découverte des fermes locales

• À lire aussi: Les produits de la ferme au bout de vos doigts

• À lire aussi: Des ventes phénoménales pour les marchés publics

Au printemps 2020, en plein cœur de la crise sanitaire, l’Union des producteurs agricoles (UPA) lançait le mouvement Mangeons local.

«On a vu une très grande vague de sympathie durant la pandémie, les gens ont réappris à cuisiner et à utiliser les produits locaux», a expliqué Martin Caron, président-directeur général de l’UPA.

L’UPA a depuis développé des outils, dont une application mobile, qui permet de planifier les sorties agroalimentaires.

L’application a été téléchargée par 33 000 personnes et la carte géolocalisée permet de trouver plus de 1500 points de vente partout dans la province.

Une des initiatives du programme Mangeons local est de faire rayonner les régions du Québec.

Un des ambassadeurs du mouvement, le comédien Rémi Pierre Paquin, a donc sillonné le territoire du Bas-Saint-Laurent en visitant des fermes, des restaurants et des attractions de la région.

«C’est environnemental, il n’y a pas de transports et il y a le côté aussi que c’est bon, c’est meilleur dans notre assiette», a lancé le comédien.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.