/regional/abitibi

Rouyn-Noranda veut des réponses sur les cas de cancer

Thierry de Noncourt/La Frontière/Agence QMI

La mairesse de Rouyn-Noranda s'avoue insatisfaite des explications de la Santé publique concernant les cas de cancer dans la région et réclame une rencontre urgente avec le premier ministre.

• À lire aussi: Le Dr Arruda n'a jamais voulu cacher «quoi que ce soit»

• À lire aussi: La santé publique aurait caché des informations sanitaires d’importance

«On oublie que le rapport comme tel est très accablant. Ce que l’on constate avec les dernières données, c’est que les gens chez nous ont une espérance de vie de 5 ans de moins», a affirmé à QUB radio la mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire.

L’ex-directeur de santé publique Horacio Arruda s’est défendu hier en point de presse d’avoir voulu cacher des données pour des raisons politiques.

Pourtant, ces données sont inquiétantes : les bébés qui naissent dans la région sont plus petits que dans le reste du territoire québécois. Il y a aussi les maladies pulmonaires chroniques qui y sont aussi beaucoup plus fréquentes. Ce facteur augmente de façon significative l’incidence du cancer du poumon.

Une situation d’urgence majeure

« On exige dans un délai de six mois un plan d’action qui va être centré sur la santé de nos citoyens avec des résultats rapides. La population exige des réponses, des moyens concrets et des conséquences si les résultats ne sont pas atteints », a déploré la mairesse.

Diane Dallaire répète qu’elle ne veut pas entrer en guerre avec le Dr Arruda et le gouvernement du Québec, mais qu’il est nécessaire de s’asseoir tous ensemble pour discuter des enjeux de santé publique dans la région.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.