/news/world

L'industrie pharmaceutique lance un appel pour mieux se préparer aux futures pandémies

L'industrie pharmaceutique a appelé mardi les instances internationales à mieux se préparer aux prochaines pandémies, insistant sur la nécessité de mettre en place un système d'accès plus équitable aux vaccins et traitements.

La pandémie de COVID-19 a en effet entraîné de grandes disparités des niveaux de vaccination entre, d'un côté, les pays occidentaux, vaccinés rapidement, et, de l'autre, les pays pauvres beaucoup moins bien lotis.

«Même maintenant, alors qu'il y a abondance de vaccins disponibles, pas mal de pays ont un taux de vaccination de seulement 10% de leur population», souligne auprès de l'AFP Thomas Cueni, le patron de la Fédération internationale de l'industrie pharmaceutique (Ifpma), qui lance cette initiative.

Face à cet état des lieux, l'Ifpma appelle donc «le G7, le G20 et toutes les parties prenantes de la communauté mondiale à jouer leur rôle, afin de garantir que les habitants de tous les pays aient un accès plus équitable aux futurs vaccins, traitements et diagnostics contre les pandémies, quel que soit leur lieu de résidence», plaide-t-elle dans un communiqué, mardi.

«L'industrie ne peut faire cavalier seul, cela réclame un contrat social. Que les pays riches soient prêts à se dire qu'ils ne peuvent pas se fournir eux-mêmes, exclusivement», ajoute M. Cueni.

La Fédération propose dès lors de réserver une partie de la production de médicaments et vaccins en temps réel, en vue de sa distribution aux populations prioritaires des pays à faible revenu.

En outre, l'organisation demande à ce que les gouvernements s'engagent «à ne pas restreindre les échanges commerciaux, à ne pas interdire les exportations d'un bout à l'autre de la chaîne d'approvisionnement».

En effet, si les laboratoires pharmaceutiques ont été pointés du doigt, le rôle des gouvernements, qui ont notamment interdit à l'exportation les vaccins produits sur leur territoire, a aussi été mis en cause comme responsable de l'iniquité vaccinale.

Les industriels de l'Ifpma continuent de tabler sur les partenariats entre acteurs de la santé, à l'image de ce qui a eu lieu durant la pandémie de Covid-19. Ils demandent aussi la mise en place par les autorités d'un réseau de sites cliniques dans le monde entier, spécifiquement identifiés pour soutenir le développement rapide de nouveaux traitements et vaccins.

Enfin, les droits de propriété intellectuelle doivent être respectés, continue de plaider l'Ifpma. Après près de deux ans de négociations, la levée temporaire des brevets protégeant les vaccins anti-Covid a été autorisée à l'Organisation mondiale du Commerce mi-juin, un acte symbolique rare, qui avait été critiqué par la fédération.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.