/regional/montreal/montreal

L'offre réduite en transport adapté lourde de conséquences pour cette dame

La pandémie de COVID-19 a fait très mal à l’industrie du taxi, mais c’est encore pire pour ceux et celles qui bénéficient du taxi en transport adapté, pilotée par la STM.

Une utilisatrice de Montréal, Linda Gauthier, compte sur ce service depuis 26 ans, mais la pénurie de chauffeurs force la Société de transport de Montréal à prendre des décisions difficiles.

Elle se déplace avec un accompagnateur, mais voilà que la place de celui-ci est jugée compromise.

«Ça m’affecte énormément, parce que je ne peux plus me transférer moi-même et je ne marche plus du tout. J’ai beaucoup de rendez-vous médicaux et je reçois des traitements de chimiothérapie», dit la présidente du Regroupement des activistes pour l’inclusion au Québec.

La STM a considérablement réduit son offre de services depuis le début de la pandémie. Certains accompagnateurs non obligatoires pourraient alors être refusés dans le transport.

«Si je n’ai pas d’accompagnateur, je pense que je vais laisser mes traitements», dit-elle.

Marie-Claude Léonard, directrice générale à la STM, se désole de voir ce problème émerger chez plusieurs de ses clients, alors que les taxis assurent 88% des transports adaptés de l’organisation. 

«La volonté, c’est de faire zéro refus. On fait face à une situation plus difficile de pénurie de main-d’œuvre de chauffeurs de taxi. C’est déplorable pour nos clients», a-t-elle souligné.

Pendant ce temps, le nombre de chauffeurs de taxi dans la province a diminué depuis 2019. Selon la SAAQ, ils étaient 16 860 en octobre 2019. En février 2022, ce nombre avait chuté à 14 722.

Le directeur général de Taxelco, Frédéric Pergent, est conscient du défi auquel fait face son industrie.

«Aujourd’hui, quand vous voulez vous transporter en période de pointe, il y a moins d’offres, alors ça prend plus de temps», affirme-t-il.

M. Pergent est d’avis que les problèmes de livraisons de service avec des véhicules accessibles risquent de s’accentuer dans les années à venir. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.