/news/elections

Abolir le monopole de la SAQ: «une promesse qui n’a aucun bon sens»

La dernière promesse du Parti conservateur du Québec d’abolir le monopole de la Société des alcools du Québec (SAQ) ne tient pas la route selon un expert en politique.

• À lire aussi: Réduction des GES: QS protégera les travailleurs, assure GND

• À lire aussi: Théories du complot: Duhaime répond à Mario Dumont

• À lire aussi: Duhaime promet de mettre fin au monopole de la SAQ

«On a déjà entendu ça avec les propositions de l’ADQ. Ça, c’est une promesse qui n’a aucun bon sens. La société des alcools est une source de revenus importante pour l’État. Je me demande comment il va réussir à payer les baisses de taxes et d’impôts avec cette proposition-là. L’existence de la SAQ garantit une qualité des produits accessible à tous , même en région», mentionne le chargé de cours au département de science politique à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), André Lamoureux.

En laissant le privé s’établir dans ce marché, la qualité des produits pourrait grandement descendre dans ces types de magasins, surtout dans les régions où l’on doit payer plusieurs frais de transport.

«On pourrait voir surgir sur les tablettes de la piquette, comme on dit en bon Québécois. On n’aurait également aucune garantie d’avoir de bons produits à bon prix en région», dit-il.

Cet expert en politique s’est également penché sur les autres promesses, voyez quel parti s’est démarqué jusqu’à maintenant dans la vidéo ci-dessus.

Guide de l’électeur
Les candidats - Une présentation exhaustive des personnes candidates dans chaque circonscription
Radiographie des candidats - Un portrait statistique des candidates et candidats, tous partis confondus
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.