/news/world/deceselizabeth2

La reine a aidé la francophonie au Canada, selon Mulroney

Selon l’ex-premier ministre du Canada, Brian Mulroney, la reine Elizabeth II a été bonne pour les francophones au Canada.

• À lire aussi: Décès de la reine: Paul St-Pierre Plamondon s’oppose à la mise en berne du drapeau

• À lire aussi: Décès de la reine: la campagne mise sur pause au Québec

«Le respect qu’elle vouait à l’histoire du bilinguisme au Canada a été, pour moi, maintes fois apparent, a dit Brian Mulroney à LCN. Par exemple, sa maîtrise du français qu’elle parlait à la perfection; son désir de favoriser l’épanouissement et la vigueur de la langue française et du rôle international du Québec. 

«Elle avait un respect inestimable pour le rôle unique joué par les Québécois.»

«Dans l’avancement du Québec moderne, c’était tout un changement depuis 1960. [...] Elle avait un engagement profond pour l’unité canadienne. Il y avait un gage de possibilité, d’égalité et d’équité pour tous», a-t-il ajouté.

Brian Mulroney a souligné que la reine Elizabeth II «adorait le Canada».

M. Mulroney retient également que la reine s’est démarquée en tant que cheffe du Commonwealth, lors de la lutte pour la libération de Nelson Mandela et l’écrasement du système d’apartheid en Afrique du Sud. Il lui voue un grand respect.

«Je suis d’origine irlandaise catholique de Baie-Comeau, a-t-il fait remarquer. Je ne suis pas un monarchiste d’origine. Ce n’est pas les Irlandais qui ont pensé à ça, mais j’ai appris à la connaître, à l’admirer et à la respecter. Elle a fait un travail formidable.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.