/regional/montreal/montreal

Un déluge paralyse en partie Montréal et ses environs

Un déluge qui a libéré des trombes de pluies sur la région métropolitaine a grandement compliqué le retour à la maison, mardi soir, en paralysant en partie le métro et des tronçons d’autoroute.

Les pluies diluviennes ont notamment forcé la fermeture, pendant un peu plus d’une heure, de l’autoroute 19 en direction nord, à la hauteur du boulevard Henri-Bourassa.

Le même scénario s’est produit sur l’autoroute Métropolitaine à la hauteur du boulevard des Galeries d’Anjou, où toutes les voies sauf une ont été retranchées, le temps de laisser l’eau s’évacuer.

Un peu partout dans la région métropolitaine, des tronçons routiers ont été inondés, tant sur l’île qu’en périphérie. Des automobilistes ont même dû se résigner à abandonner leur véhicule, coincé dans les accumulations d’eau.

Du côté du métro, la Société de transport de Montréal a indiqué qu’aucun train n’était en mesure de s’arrêter à la station Square-Victoria-OACI en raison d’accumulations d’eau dans la station.

Plusieurs centimètres d’eau recouvraient le sol de la station, fermée au public, en début de soirée a pu constater l’Agence QMI sur place.

Le déluge a aussi entraîné plusieurs pannes de courant, avec un peu plus de 10 000 Montréalais qui étaient plongés dans le noir en soirée. Plusieurs cas de refoulement d’égouts ont aussi été signalés dans la ville.

 

La ville de Longueuil a aussi souffert des pluies diluviennes, principalement près du collège régional Champlain de Saint-Lambert et dans le quartier Laflèche.

«Nos équipes des cols bleus, de pompiers et des policiers sont à pied d’œuvre pour répondre aux appels d’urgence en lien avec cet événement météorologique exceptionnel», a fait savoir la mairesse Catherine Fournier en précisant que la priorité allait à assurer le bon fonctionnement des stations de pompage.

Environnement Canada avait annoncé, mardi, que de fortes pluies allaient balayer le Québec, particulièrement au nord du fleuve Saint-Laurent et dans la région métropolitaine, laissant dans leur sillage des accumulations allant de 50 à 75 mm.

Ironiquement, ce déluge s’est abattu dans la Métropole quelques heures à peine après que la mairesse de Montréal eut réclamé, avec l’Union des municipalités du Québec, une enveloppe de 2 milliards $ par année pour aider les villes à adapter leurs infrastructures aux changements climatiques.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.