/news/currentevents

«Je viens à Montréal pour gagner ma vie, pas pour la perdre»

Le regain de violence armée à Montréal inquiète de plus en plus la population, mais aussi les travailleurs de la construction qui œuvrent à l’extérieur et qui peuvent devenir des victimes collatérales.

• À lire aussi: Quatre fusillades en une nuit à Montréal

Alain Groleau, surintendant pour Mikado construction commence à s’inquiéter sérieusement pour la santé et la sécurité de ses travailleurs.

«Ce matin trois hommes ont probablement été atteints par balles, cette situation ne doit être prise à la légère, je crois. Nous devons considérer ce phénomène comme assez urgent et extrêmement dangereux pour l’ensemble de nos travailleurs. Ç’a été envoyé dans un courriel officiel», explique en entrevue à TVA Nouvelles l’homme rencontré à l’intersection des rues Saint-Denis et de Maisonneuve à Montréal. 

Le travailleur de la construction recense au moins deux événements impliquant des armes à feu au cours du dernier mois, tout près de son lieu de travail. 

Le 23 août dernier, un homme a été abattu sur la terrasse de la pizzeria Napoli, située à un jet de pierre de son chantier. Une situation qui le préoccupe. 

«Je viens à Montréal pour gagner ma vie, pas pour la perdre! C’est le message que je lance. Je commence à me poser des questions, est-ce qu’on va continuer de travailler à Montréal... Il y a une prise de conscience à prendre là-dessus», lâche-t-il. 

«Far west»

Trois fusillades ont fait au moins trois blessés en l’espace de deux heures dans la nuit de lundi à mardi. 

La dernière fusillade remonte à 2 h lors lorsque des policiers ont été altérés sur des coups de feu tirés sur la voie publique à l’intersection de la rue Saint-Denis et du boulevard de Maisonneuve.  

Écoutez le segment judiciaire avec Félix Séguin diffusé chaque jour en direct 8 h 35 via QUB radio :

Les policiers dépêchés sur place ont localisé deux victimes, un homme de 32 ans blessé au haut du corps, et un autre de 26 ans touché au bas du corps.

Les deux victimes ont été transportées en centre hospitalier pour soigner des blessures qui ne mettent pas leur vie en danger. 

Deux suspects âgés de 47 et 34 ans ont été arrêtés par les policiers, a indiqué Gabriella Youakim du Service de police de la Ville de Montréal. 

Les suspects sont connus des milieux policiers, mais leur relation avec les victimes n’a pas été déterminée, selon les premiers éléments d’enquête. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.