/regional/sherbrooke/estrie

Pluies torrentielles: de nombreux débris échoués à Magog

De nombreux débris se sont échoués près des rives à Magog, en Estrie, en raison des pluies torrentielles des derniers jours.

Tout près du quartier Southière, des billots de bois et de la boue sont encore bien visibles.

Jacques Couture habite le secteur depuis les années 1970. Chaque jour, il se rend sur son ponton pour admirer la rive. C’est la première fois en 50 ans que le riverain assiste à une telle scène.

«Le fond du lac est clair, mais par-dessus, on y trouve une couche d’algues mortes, de boue», s’est désolé M. Couture.

Les débris ont été transportés par le ruisseau Castle, qui se trouve à proximité et qui est composé de nombreux sédiments. Le ruisseau, qui part du Mont-Orford par plein de petits chenaux, se déverse dans le lac Memphrémagog. L’envasement du ruisseau Castle est source de problèmes depuis des décennies.

L’association pour la protection et l’aménagement du ruisseau Castle a d’ailleurs dénoncé l’inaction des différents paliers politiques.

«On sonne l’alarme depuis près de 20 ans. [...] On parle d’espèces envahissantes, de moules zébrées ou [du dépotoir] Coventry au Vermont, mais ça, c’est ici, dans Magog. Pourtant, les politiciens n’ont pas l’air de s’en préoccuper», a réagi le président, Pierre Clermont.

La Ville de Magog dit prendre le dossier au sérieux. Un bilan sédimentaire sera réalisé d’ici 2023 pour savoir d’où viennent les sédiments.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.