/regional/troisrivieres/mauricie

La parole aux jeunes lors d'un débat à Trois-Rivières

Des candidats de Trois-Rivières ont donné la parole aux élèves de secondaire 5 du Séminaire Saint-Joseph, dans le cadre de leur cours d'initiation à la politique.

Ces futurs électeurs ont eu un accès privilégié à un débat. L'objectif: susciter leur intérêt, puisqu'ils pourront bientôt se prononcer dans l'urne.

«[L’objectif est de] semer la graine très rapidement pour qu'ils puissent s'intéresser à la présente campagne, mais aussi à celles à venir au niveau fédéral ou municipal», a expliqué l'enseignant du cours d'initiation aux sciences politiques au Séminaire Saint-Joseph, Alexandre Thibaudeau.

Le débat s'est divisé en six thèmes: l'environnement, l'immigration, la santé, la famille, l'économie et l'éducation.

Les élèves ont apprécié l'atelier. C'était l'occasion pour eux de démystifier la joute politique.

«Si j'ai pu permettre à certains de continuer à s'intéresser et de développer un intérêt encore plus profond pour la politique bien je me dis: “mission accomplie”, a dit le candidat caquiste dans Trois-Rivières et député sortant, Jean Boulet, à la suite du débat.

«On a remarqué, ces dernières années, une certaine baisse du taux de participation au vote des 18 à 25 ans. Si on veut les stimuler et les amener à participer au vote, il faut les intéresser», a indiqué le candidat libéral, Adams Tekougoum.

«On doit donner le gout aux jeunes d'aller se poser les vraies questions, a pour sa part souligné le candidat péquiste, Laurent Vézina. C'est eux qui vont se faire une société. Comment ils vont le faire si nous, les plus vieux, on ne vient pas leur dire: ''allez-y''?».

Les élèves devront eux-mêmes organiser un débat dans le cadre de leur cours d'initiation à la politique. Ils pourront donc s'inspirer de ce qu'ils ont pu observer lundi.

«On a divisé la classe en deux. Ils doivent fouiller les propositions, regarder les enjeux, débattre. Quoi de mieux qu'un débat comme ça pour leur montrer comment ça se passe un débat», a précisé Alexandre Thibaudeau.

Les jeunes devront toutefois faire plus de recherche sur les engagements du Parti conservateur et de Québec solidaire. Les deux candidats, Karine Pépin et Steven Roy-Cullen, n'ont pas participé à l'exercice.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.