/news/elections

«On n’a jamais été aussi loin d’amorcer le débat sur la réforme du mode de scrutin»

La réforme du mode de scrutin est sur toutes les lèvres mardi, au lendemain de la réélection de François Legault, mais il ne faut pas s’attendre à quelque changement dans un avenir rapproché, estime Mario Dumont.

• À lire aussi: 13% des votes, aucun député: «ce n’est pas normal», clame Duhaime

• À lire aussi: Réforme du mode de scrutin: il faut d’abord plus de collaboration, dit Sonia LeBel

• À lire aussi: Un gouvernement majoritaire pour la CAQ

«On n’a jamais été aussi loin d’amorcer le débat sur la réforme du mode de scrutin», a-t-il déclaré sur les ondes de LCN.

Avec 41,7 % des voix, la CAQ a récolté 90 circonscriptions et détient donc 72% des députés élus. Le mode de scrutin actuel avantage aussi le PLQ, qui a remporté 17% des circonscriptions (21) avec un peu plus de 14% du suffrage.

Du côté de Québec solidaire, la formation de Gabriel Nadeau-Dubois a récolté 15,7% des votes, mais a dû se contenter d’environ 9% des députés élus.

Le PQ et le PCQ perdent au change

Les grands perdants de cette élection sont toutefois le PQ et le PCQ. 

Avec 14,9% des voix, Le Parti québécois n’a obtenu que 3 députés, soit 18 de moins que le PLQ, malgré un résultat supérieur au parti de Dominique Anglade au chapitre du suffrage populaire (14,9% pour le PQ VS 14,6% pour le PLQ). C’est donc dire que 15% des Québécois ont voté pour le PQ, mais n’ont réussi à obtenir que 2% de la députation.

Du côté d’Éric Duhaime, sa formation n’a fait élire aucun député, malgré un peu plus de 13% du suffrage. C’est donc dire que quelque 530 000 Québécois ont appuyé le PCQ, sans réussir à obtenir un seul représentant à l’Assemblée nationale.

Différence entre votes exprimés et sièges obtenus
Le mode de scrutin en place est-il efficace pour représenter la volonté populaire?
En date du 3 Octobre 2022
Comparez avec le nombre de sièges obtenus

Loin d’une réforme

Dans le contexte actuel, Mario Dumont ne croit pas du tout que le Québec verra son mode de scrutin être modifié au cours des quatre prochaines années.

D’une part, François Legault n’a aucun intérêt à relancer le débat, en raison des résultats d’hier. Ensuite, le PLQ, qui forme l’opposition officielle, a lui aussi bénéficié du mode de scrutin lundi soir.

«Penses-tu que les Libéraux (...) vont vouloir changer le mode de scrutin pour enlever du poids à leurs circonscriptions dans l’ouest de Montréal?», demande Mario Dumont.

Pour voir son analyse complète, visionnez la vidéo ci-haut.

Guide de l’électeur
Les candidats - Une présentation exhaustive des personnes candidates dans chaque circonscription
Radiographie des candidats - Un portrait statistique des candidates et candidats, tous partis confondus

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.