/news/society

Plus de 36 000 patients en attente d'une chirurgie orthopédique au Québec

De nombreux patients attendent de subir différentes interventions chirurgicales au Québec. 

• À lire aussi: D’une pandémie à l’autre: des leçons à tirer pour la prévenir?

• À lire aussi: Des délais de chirurgies dénoncés par un patient en Mauricie

Au mois d’août, ils étaient 157 000 à être inscrits sur une liste depuis quelques jours jusqu’à un an. 

De ce nombre, 36 000 doivent passer sous le bistouri d’un chirurgien orthopédique. 

«On attend, mais j’espère qu’ils vont appeler à la fin de cette année», lance Rosie Fiori, qui attend une chirurgie pour sa hanche droite. «J’ai eu ma première opération en 2019 et je devais aussi faire l’autre hanche et je suis en attente depuis.» 

Son chirurgien, Alexandre Benny, de l’hôpital Notre-Dame ne peut pas lui dire quand elle aura finalement le remplacement de sa hanche droite, mais laisse entendre que ça commence à urger. 

«On ne peut jamais leur dire avant que le patient soit sur la table d’opération», explique-t-il. «J’ai environ 3 ou 4 patients qui viennent me voir, parfois ils sont rendus en chaise roulante et sont très souffrants.»  

On compte plus de 300 chirurgiens orthopédiques au Québec. Leur nombre semble suffisant, le problème c’est l’accès aux salles d’opération. 

«Même si nous étions 500, nous n’avons pas plus accès aux blocs opératoires», explique Dr Jean-François Joncas, président sortant de l’Association d’orthopédie du Québec. 

Ce qui inquiète l’association d’orthopédie du Québec, c’est que ceux et celles qui attendent plus d’un an ont augmenté. 

«En février 2020, on avait 289 patients pour l’ensemble du Québec qui attendait depuis plus d’un an pour avoir une chirurgie orthopédique», explique Dr Joncas. «Les dernières statistiques du mois d’août 2022 révèlent qu’on est rendus au-delà de 6300.»

Pour améliorer les choses, Dr Joncas suggère la formation accélérée de plus de préposées pour assister aux chirurgiens. Il croit aussi que la collaboration du secteur privé sera nécessaire. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.