/news/politics

Les attentes du chef de Uashat après l’élection d’une première femme autochtone

ALEXANDRE CANTIN / TVA Nouvelles

L’élection comme députée de Kateri Champagne Jourdain dans la circonscription de Duplessis suscite des attentes.

• À lire aussi: Legault promet une Loi 101 des langues autochtones

• À lire aussi: Marche pour la réconciliation à Montréal

Le chef de Uashat mak Mani-Utenam, Mike McKenzie, se dit content pour la première femme autochtone qui fera son entrée à l’Assemblée nationale.

Il souhaite que la présence de la nouvelle députée au caucus de la CAQ permette l’avancement de dossiers importants pour sa communauté, le peuple innu et la Côte-Nord.

Mike McKenzie cite en exemple la création d’une aire protégée autour de la rivière Moisie et d’un ministère des Relations avec les autochtones.

«J’espère qu’au niveau du gouvernement caquiste, il va y avoir une place importante cette fois-ci pour les Premières Nations, avoir plus de place pour développer des nouvelles relations de nation à nation», a indiqué Mike McKenzie.

«En ayant quelqu’un à l’intérieur, issu des Premières Nations, peut-être que ça va aider les relations avec le gouvernement du Québec», a-t-il commenté.

Mike McKenzie souhaite également que le gouvernement prenne en compte le savoir traditionnel des Innus pour la sauvegarde du caribou.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.