/news/world

Tuerie d'Uvalde: l’ensemble des policiers du district scolaire suspendus

Le conseil du district scolaire d'Uvalde, ville du Texas où 19 enfants et deux enseignantes ont été tués dans une école par un tireur en mai, a annoncé vendredi suspendre l'ensemble des policiers sous sa supervision, largement critiqués pour la lenteur de leur réaction lors du drame.

• À lire aussi: Tuerie d'Uvalde: le chef policier responsable des opérations limogé

• À lire aussi: Une vidéo montre la lente réponse policière lors de la tuerie dans une école du Texas

• À lire aussi: Vidéo sur la réponse policière à Uvalde: «ils auraient dû faire quelque chose»

Depuis cet événement tragique, les forces de l'ordre locales font l'objet d'une intense polémique, notamment parce que plus d'une douzaine d'agents ont attendu plus d'une heure à l'extérieur des classes où s'était retranché le tireur, pendant que des enfants étaient en train d'y mourir.

Après avoir limogé en août le chef de la police du district scolaire, Pete Arredondo, visé par de vives critiques, le conseil a cette fois décidé de suspendre indéfiniment l'ensemble des agents qui travaillent sous son égide pour assurer la sécurité dans les écoles publiques d'Uvalde.

«Vu les développements récents (...) le district a pris la décision de suspendre toutes les activités» de ce petit nombre d'agents, «pour une période indéfinie», selon un communiqué.

Ces salariés «rempliront d'autres rôles dans le district», précise le document.

Selon le district, une analyse approfondie sur la réponse de la police lors de l'attaque est toujours en cours.

Le conseil «a demandé au département de la sécurité publique du Texas de fournir des agents supplémentaires» pour assurer la sécurité des établissements et des activités extra scolaires, ajoute le communiqué, qui assure que «la sécurité du personnel et des élèves ne sera pas compromise pendant cette transition.»

Près de 400 agents de différents services sont intervenus dans l'école Robb Elementary School le 24 mai, mais entre l'arrivée des premiers policiers et la mort du tueur, 73 minutes se sont écoulées, un délai «inacceptable» selon une commission d'enquête parlementaire texane dont les conclusions avaient été révélées mi-juillet.

Son rapport pointe une situation «chaotique», une absence de commandement et des policiers «apathiques», tandis que, piégés dans le bâtiment, des enfants désespérés appelaient à l'aide les services de secours.

À la suite du massacre d'Uvalde, ainsi que d'autres tueries qui ont choqué le pays, le Congrès américain a passé fin juin une loi instaurant de nouvelles limitations sur les armes à feu, la plus importante en près de 30 ans, mais bien en deçà de ce que voulait le président Joe Biden.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.