/regional/montreal/montreal

Le grand retour du Festival végane de Montréal

Des centaines de personnes ont convergé au Palais des congrès samedi et dimanche pour le 9e Festival végane de Montréal. L’événement faisait un grand retour en présentiel après deux ans d’absence en raison de la pandémie.

Une centaine d’exposants étaient présents pour faire connaître leurs produits et démystifier le véganisme. De ce nombre, une soixantaine du secteur alimentaire faisaient des dégustations. Outre le tofu, le tempeh et les fauxmages, de plus en plus connus, les festivaliers pouvaient également déguster du caramel à tartiner végane, des alternatives au poulet ou à la viande hachée, et même du saumon fumé à base de plantes.

Des démonstrations culinaires de recettes véganes, des conférences sur les bienfaits de ce mode de vie et le partage de connaissances et d’expériences diverses sur la transition vers le véganisme étaient aussi au menu. On y retrouve aussi des entreprises de produits cosmétiques véganes, de chaussures en cuir végane et bien d’autres. Évidemment, des organismes à but non lucratif œuvrant en défense des animaux étaient aussi sur place.

Pour plusieurs, le choix d’arrêter de manger de la viande et des protéines animales s’est imposé de lui-même, pour des raisons éthiques comme la protection des animaux, mais pas seulement cela.

«Pour moi, ça a vraiment été un déclic au niveau de notre relation avec les animaux. De réaliser qu’il y a certains animaux qu’on traite d’une certaine façon. Pourquoi le chat a le droit de vivre dans la maison, mais le lapin se retrouve dans notre assiette?», souligne Claudia Roussy, membre de l’équipe de direction du Festival végane de Montréal.

Avec l’inflation, tout coûte plus cher, on le voit quand on va à l’épicerie. Être végane, est-ce un choix économique pour les Québécois qui ont un budget restreint ou ça coûte plus cher?

«Je n’ai même pas remarqué l’inflation par rapport à ça», dit une jeune présente lors de l'événement. 

«C’est une question de choix, ton corps est ton temple», pense un citoyen. 

Selon un sondage réalisé en juillet 2020 par l’Université Dalhousie, environ 600 000 Canadiens se disaient véganes.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.