/news/world

EN VIDÉO | Des militantes écologistes aspergent de soupe une célèbre œuvre d’art

Des militantes écologistes du mouvement Just Stop Oil ont jeté vendredi de la soupe à la tomate sur le chef-d'oeuvre de Van Gogh les «Tournesols», à la National Gallery, n'endommageant que légèrement le cadre, un nouvel épisode spectaculaire d'un mois d'actions à Londres.

• À lire aussi: Deux militants écologistes se collent au cadre d’un Van Gogh à Londres

Selon des images de presse et diffusées par le mouvement, qui demande l'arrêt immédiat de tout nouveau projet pétrolier ou gazier au Royaume-Uni, deux militantes ont lancé le contenu de deux boîtes de conserve de soupe sur l'oeuvre, évaluée à plus de 84 millions de dollars.

La police s'est rendue «rapidement sur place à la National Gallery ce matin après que deux manifestantes ont jeté une substance sur un tableau et se sont ensuite collées à un mur», a expliqué Scotland Yard dans un communiqué. Elles ont été arrêtées, notamment pour «dégradations».

Le musée a déclaré que deux personnes avaient «semblé se coller au mur adjacent aux Tournesols de Van Gogh (1888)» et avaient également «jeté une substance rouge - qui semble être de la soupe à la tomate - sur le tableau».

Le cadre souffre de «dégâts mineurs», mais le tableau est «intact», a assuré la National Gallery.

AFP

Ce nouveau coup d'éclat du groupe, qui avait déjà ciblé dans le passé des oeuvres d'art, fait partie d'une série d'actions entamées début octobre dans la capitale britannique, pendant lesquelles il a notamment bloqué des routes à plusieurs reprises.

Une vidéo d'un journaliste spécialisé dans les questions d'environnement du Guardian, Damien Gayle, largement retweetée par des militants écologistes, montre deux jeunes femmes portant des t-shirts sur lesquels est écrit «Just Stop Oil» projeter le contenu de deux boîtes de soupe en conserve sur l'oeuvre.

Après s'être collée à un mur, l'une d'elles lance : «qu'est-ce qui vaut le plus, l'art ou la vie ?».

«Est-ce que vous vous préoccupez plus de protéger un tableau que de protéger notre planète et ses habitants ?», a-t-elle demandé.

«La créativité humaine et son génie sont exposés dans ce musée, mais notre patrimoine est en train d'être réduit à cause de l'échec de notre gouvernement à agir au sujet du climat et du coût de la vie», a noté Just Stop Oil sur Twitter, expliquant que la démarche du groupe était de «choisir la vie plutôt que l'art».

«La crise du coût de la vie vient des énergies fossiles - la vie quotidienne est devenue inabordable pour des millions de familles qui ont froid et faim -, elles n'ont même pas les moyens de s'acheter une boîte de soupe», a déclaré Phoebe Plummer, une militante de 21 ans citée dans un communiqué du mouvement.

«Dans le même temps», «des gens meurent» à cause des «incendies et des sécheresses causés par le dérèglement climatique», a-t-elle fait valoir. «On ne peut pas se permettre de nouveaux projets pétroliers et gaziers», ils vont «tout emporter».

Les «Tournesols» exposés à la National Gallery ont été acquis par le musée en 1924, selon son site internet.

Au total, Van Gogh a créé sept versions des «Tournesols», dont cinq sont exposées dans des musées.

Écoutez le segment tout savoir en 24 minutes avec Alexandre Moranville-Ouellet et Mario Dumont sur QUB radio:

L'un d'eux, le musée Van Gogh d'Amsterdam, a souligné qu'il gardait un «oeil attentif sur les développements» susceptibles d'affecter ses propres mesures de sécurité.

L'enquêteur spécialisé néerlandais Arthur Brand, surnommé «l'Indiana Jones du monde de l'art», a condamné l'action de Just Stop Oil.

«Il y a des centaines de manières d'attirer l'attention sur les problèmes climatiques. Ca ne devrait pas être l'une d'elles», a-t-il estimé.

Des membres de Just Stop Oil évoquent quant à eux le mouvement des Suffragettes, qui au début du XXe siècle s'en étaient prises à des oeuvres d'art pour obtenir le droit de vote des femmes.

Pour soutenir cinq de leurs camarades emprisonnés, des membres du groupe ont déversé vendredi de la peinture orange devant le siège de Scotland Yard à Londres et bloqué la circulation. Vingt-quatre personnes ont été interpellées, selon la police.

Écoutez l'édito de Steve E. Fortin diffusé chaque jour en direct 14 h 48 via QUB radio:

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.