/news/world

La Russie veut durcir sa loi décriée sur la «propagande homosexuelle»

Les députés russes ont appelé lundi à durcir la loi décriée condamnant la «propagande homosexuelle», nouveau signe du durcissement de la ligne conservatrice du Kremlin en pleine offensive en Ukraine et brouille avec les Occidentaux.

• À lire aussi: Un échange avec la Russie mène a la libération de 108 femmes

• À lire aussi: Cris, panique, tirs en l'air: quand les drones kamikazes s'abattent sur Kyïv

• À lire aussi: VIDÉO | Un avion militaire russe s'écrase dans un quartier résidentiel près de l’Ukraine

Selon les amendements discutés à la chambre basse du Parlement russe, la Douma, la loi de 2013 interdisant la «propagande homosexuelle» auprès des mineurs serait renforcée d'une interdiction du «déni des valeurs familiales» et de la «promotion des orientations sexuelles non traditionnelles».

«L'opération spéciale (en Ukraine) prend place non seulement sur le champ de bataille, mais également dans les esprits et les âmes des gens», a déclaré Alexandre Khinstein, à la tête du Comité d'information de la Douma.

«La propagande de la sodomie est véritablement au coeur de l'influence de notre ennemi», a lancé de son côté Konstantin Malofeïev, milliardaire et magnat des médias connu pour ses prises de position ultraconservatrices.

Les amendements doivent être approuvés cet automne, a indiqué le président de la Douma, Viatcheslav Volodine, vantant une loi destinée à «protéger» la population russe.

Lundi, le président russe Vladimir Poutine a lui ordonné au gouvernement de débloquer 3,9 milliards de roubles (64 millions d'euros) pour des programmes d'éducation patriotique.

Selon le Kremlin, ces programmes comprennent des «contenus digitaux et multimédias destinés au développement patriotique et spirituel des enfants et de la jeunesse».

La Russie n'a cessé de renforcer son tournant conservateur ces dernières années face à ce que Vladimir Poutine présente comme la «décadence» de la société occidentale. Ce virage s'est encore plus renforcé depuis le début de l'offensive russe en Ukraine.

Le gouvernement a ainsi introduit une nouvelle matière à l'école: les «conversations sur ce qui est important», destinées à promouvoir le patriotisme.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.