/news/travel

Après le Club Med, le Groupe Le Massif tente d'acquérir le Mont-Sainte-Anne

Après l’ouverture du Club Med, le Groupe Le Massif tente maintenant d’acquérir le Mont-Sainte-Anne afin d’accroître ses activités et offrir un produit bonifié quatre-saisons québécois pour le marché nord-américain.  

Le président du Groupe Le Massif, Claude Choquette, a confirmé en entrevue avec notre Bureau parlementaire que l’organisation a déposé une offre d’achat formelle en septembre dernier afin de faire l’acquisition du Mont-Sainte-Anne (MSA).  

«Dans la tourmente du MSA, on s’est mis à analyser ça et on a décidé de déposer une offre», a-t-il dit.  

Depuis plusieurs mois, les critiques fusent à l’endroit de la station touristique MSA en raison de la désuétude des infrastructures.

Ce joyau de la Capitale nationale souffre d’un manque d’investissements par le groupe Resorts of the Canadian Rockies (RCR).

Des bris et des pannes ont nui à la réputation de la montagne.

L’offre d’achat est restée sans réponse, mais le Groupe Le Massif ne se décourage pas, soutenant avoir ouvert un canal de communication. 

«La première fois que j’ai approché le Club Med, je n’ai pas eu de réponse non plus», a affirmé le président. «Ça prend de la patience pour s’y rendre.» 

«Une suite parfaite»

Cet achat serait une suite parfaite, dit-il, 20 ans après l’achat par Daniel Gauthier de la montagne située dans Charlevoix.

«Si on est rendu-là, c’est vraiment en raison d’associations stratégiques», a décrit Claude Choquette, signalant que l’arrivée du Club Med au bas des pistes a accéléré la transformation du groupe.  

«Ça nous a apporté un rayonnement international», a-t-il souligné. «Dans ce cadre-là, on est rendu à une autre étape.» 

Le Groupe Le Massif fait déjà partie de Mountain collective, un regroupement de 25 stations de ski qui ont une entente commune pour la mise en marché.  

Le propriétaire Daniel Gauthier cherche maintenant à créer des associations québécoises.  

«Comment voit-on l’avenir? On pense que les associations de regroupement de stations de ski dans le futur ça va être important», a indiqué le président.

«Je pense que la mise en marché de deux montagnes avec des standards de qualité aujourd’hui, ça serait gagnant.» 

S’il le faut, le groupe est aussi ouvert à mettre la main sur la station touristique Stoneham, une autre propriété du groupe RCR.  

Québec est informé 

Investissement Québec et le cabinet du ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, ont été informés de l’intérêt du Massif.  

Claude Choquette admet qu’il cherchera à recevoir l’appui financier de Québec s’il réussit à mettre la main sur le MSA.

«Pour revitaliser le Mont-Sainte-Anne», a-t-il expliqué. «Il y a une mise à niveau qui est à faire, ce n’est pas une cachette pour personne. Mais avant, ça prend un vendeur.» 


Le Massif de Charlevoix 

  • 770 mètres d’altitude  
  • 53 pistes de ski alpin
  • Un Club Med depuis décembre 2021 

Activités possibles : vélo de montagne, luge, ski hors-piste, randonnée pédestre, canyoning, association pour le ski de fond au Sentier des Caps 

Le Mont-Sainte-Anne 

  • 803 mètres d’altitude 
  • 71 pistes de ski alpin
  • 184 km de sentiers de ski de fond 

Activités possibles : vélo de montagne, vélo d’hiver, randonnée, ski hors-piste, camping, golf

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.