/news/world/guerre-en-ukraine

Les drones iraniens utilisés par Moscou sont un symbole de sa «faillite militaire et politique», déclare Volodymyr Zelensky

Les drones iraniens, utilisés massivement ces derniers jours par Moscou pour frapper des infrastructures énergétiques ukrainiennes, sont un symbole de la «faillite militaire et politique» des troupes russes, a déclaré mardi le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

• À lire aussi: L'Iran se dit prêt à parler avec Kyïv après les accusations «infondées» sur les drones

• À lire aussi: Attaques de drone kamikaze sur le centre de Kyïv

• À lire aussi: Cris, panique, tirs en l'air: quand les drones kamikazes s'abattent sur Kyïv

«Le fait même que la Russie appelle l'Iran à l'aide est la reconnaissance par le Kremlin de sa faillite militaire et politique», a raillé M. Zelensky dans son allocution quotidienne publiée sur les réseaux sociaux.

«Pendant des décennies, (les Russes) ont dépensé des milliards de dollars pour leur complexe militaro-industriel, et ils ont fini par s'incliner devant Téhéran pour obtenir des drones et des missiles plutôt basiques», a-t-il fustigé.

Selon lui, «stratégiquement, cela ne les aidera pas de toute façon», a-t-il assuré.

L'Iran souhaite dialoguer

Plus tôt mardi, l'Iran s'était dit prêt à s'entretenir avec Kyïv afin de clarifier les affirmations, jugées «sans fondement», selon lesquelles Téhéran fournit à la Russie des armes et des drones utilisés dans son invasion de l'Ukraine.

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Nasser Kanani, avait assuré que «l'Iran était prêt à la négociation et à la discussion avec l'Ukraine pour résoudre ces accusations», selon un communiqué.

Kyïv et ses alliés occidentaux ont accusé la Russie d'utiliser des drones de fabrication iranienne -- notamment les Shahed 136 kamikazes -- ces dernières semaines pour mener des attaques de grande ampleur en Ukraine.

Des articles de presse faisaient état ces derniers jours de possibles livraisons de missiles sol-sol iraniens à la Russie prochainement, sans que ni Téhéran ni Moscou ne confirment.

Dans ce contexte, l'Ukraine a demandé lundi à l'Union européenne d'imposer davantage de sanctions à l'Iran et la diplomatie ukrainienne a proposé au président Zelensky mardi de rompre les liens diplomatiques avec Téhéran.

Par ailleurs, le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kouleba, a proposé mardi à M. Zelensky, de rompre les liens diplomatiques avec l'Iran.

«Compte tenu des nombreuses destructions causées par les drones iraniens à l'infrastructure civile de l'Ukraine, des morts et des blessés causés à notre peuple (...) je soumets à l'examen du président une proposition de rupture des relations diplomatiques avec l'Iran», a déclaré M. Kouleba dans une vidéo postée sur Facebook.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.