/news/world/guerre-en-ukraine

Découvrez les dangereux combattants cachés de la résistance ukrainienne

Un groupe de combattants ukrainiens travaillant dans l’ombre serait derrière les assassinats de dizaines d’officiels Russes et de «traîtres» dans les territoires occupés de l’Ukraine. 

• À lire aussi: L'occupation russe veut évacuer 50 000 personnes de Kherson

• À lire aussi: Poutine instaure la loi martiale dans les territoires annexés

• À lire aussi: Environ 50 employés de Zaporijjia «prisonniers» de la Russie

Surnommés la «Résistance populaire de l’Ukraine», ils travailleraient en petits groupes en lien avec Kyïv, les forces militaires spéciales, mais aussi avec les services secrets du pays, rapporte dans un reportage le journaliste Chris Pleasance du MailOnline.

BRDPROTIV

Leur mission : se débarrasser de l’envahisseur russe et de ses collaborateurs de toutes les manières possibles : attentats, assassinats, destructions de ponts, de bases militaires russes, empoisonnements, embuscades. Le groupe mystérieux agit sur plusieurs fronts. 

S’ils demeurent anonymes, les membres de la résistance publient le fruit de leur «travail» sur leur chaîne Telegram, dont notamment, des graphiques montrant ceux qu’ils ont tués ou qu’ils ont ciblés. 

Si les auteurs de l’explosion du pont de Crimée n’ont toujours pas été identifiés, la «Résistance populaire de l’Ukraine» pourrait être derrière le coup. L’explosion spectaculaire du pont a été qualifiée d’attentat terroriste par Moscou. 

AFP

S’ils sont capturés par les Russes, les membres de la résistance risquent la torture et la mort. 

Ils agissent principalement en Ukraine occupée : à Kherson, Melitopol, Berdiansk, où des assassinats réguliers ont cours depuis le début de la guerre. 

BRDPROTIV

Le groupe soutient avoir été particulièrement actif en août et septembre où ils auraient assassiné quatre «traitres», et auraient tenté de tuer trois autres collaborateurs.

Assassinats

26 septembre 2022

À Berdiansk, le colonel responsable de la région occupée, Artem Bardin, a été ciblé par une attaque à la bombe alors qu’il se trouvait dans son véhicule le 6 septembre dernier. 

Il aurait perdu ses jambes, mais plusieurs sources affirment qu’il serait mort. 

28 août 2022

Le chef adjoint de Kherson nommé par la Russie, Oleksiy Kovalev, a été tué le 28 aout. 

Oleksiy Kovalev | AFP

L’homme a reçu une balle à la tête. Son corps aurait été retrouvé dans sa maison de Golya Prystan. 

Sa femme aurait été hospitalisée avec un coup de couteau dans le cou.

24 août 2022

Ivan Sushko, le maire de la ville ukrainienne de Mykhaylivka, a été tué dans une attaque à la voiture piégée. 

Ivan Sushko

La bombe aurait été placée «intentionnellement» sous le siège de son véhicule, rapportait sur Telegram Volodymyr Rogov, un représentant russe pour la région. 

3 août 2022

Vladimir Saldo, le «chef» de l'oblast de Kherson nommé par Moscou, aurait été empoisonné à son domicile. 

Il s’est toutefois remis de la tentative d’assassinat ont fait savoir des officiels Russes. 

Saldo

Il avait été maire de Kherson et politicien dans la région pendant plusieurs années bien avant l’invasion russe. 

Il est considéré comme un collaborateur russe. 

29 officiels qui ont collaboré avec la Russie sont morts depuis le début de l’invasion russe en Ukraine. 

Vidéos sur Telegram

Vidéo du 14 août

Dans une vidéo postée le 14 aout dernier avant les référendums d’annexion à la Russie, le groupe avait menacé l’occupant russe.  

«Appel de l'armée partisane de Berdiansk. Pensez-vous que vous pouvez vous débrouiller en toute sécurité dans notre ville? Établir vos propres règles et terroriser le peuple de Berdiansk? Tout occupant qui met le pied sur la terre de Berdiansk, et tous ceux qui ont accepté de coopérer, seront confrontés à un procès indispensable. Pas à Dieu, donc à nous. Nous sommes responsables des derniers actes subversifs. Et soyez prévenus, nous ne nous arrêterons pas là. Nous ne nous arrêterons pas tant que les déchets russes ne pourriront pas dans le sol. Voulez-vous un référendum? Nous vous aiderons à l'organiser ! Berdiansk sera libéré ! Gloire à l'Ukraine!», disaient les hommes dont la voix a été changée. 

Vidéo du 30 avril

Dès le début de la guerre, la résistance avait fait connaître ses couleurs et sa volonté de combattre l’ennemi. 

«Nous, l'armée partisane de Berdiansk, sommes déjà en train de renforcer nos forces et serons prêts à sortir de l'ombre. Chacun de vos pas est enregistré, pour chacun de vos crimes, une rétribution inévitable suivra. Tous ceux qui coopèrent avec l'occupant feront face à un destin inévitable. Vous êtes des étrangers ici, nous sommes parmi vous. Votre seule chance de survivre est de courir maintenant. Demain sera trop tard. Berdiansk sera libéré ! Gloire à l'Ukraine! Gloire aux héros !», faisait savoir l’organisation. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.