/news/world

Boris Johnson de retour à Downing Street?

L'ex-premier ministre Boris Johnson était dans un avion pour rentrer à Londres samedi matin, après ses vacances dans les Caraïbes, renforçant l'hypothèse de sa candidature pour Downing Street après la démission de Liz Truss jeudi.  

Trois noms ont émergé dans cette campagne éclair au sein du parti conservateur: l'actuelle ministre des Relations avec le Parlement Penny Mordaunt, qui a officialisé sa candidature vendredi, Rishi Sunak, l'ancien ministre des Finances qui avait perdu début septembre face à Liz Truss, et l'ex-premier ministre Boris Johnson, qui a démissionné en juillet après une succession de scandales. 

Boris Johnson était attendu en milieu de matinée à Londres. 

Son combat avec Rishi Sunak domine les Unes de la presse samedi. «Johnson et Sunak mènent la course alors que les espoirs d'unité s'évanouissent», a titré «The Independent». «Les tribus conservatrices partent en guerre»,a écrit «The Guardian». «The Daily Telegraph» est resté factuel en Une: «Rishi Sunak fait la course pour sécuriser une majorité de députés tories». 

Vendredi soir, un allié de Boris Johnson au Parlement, James Duddridge, avait prévenu: «il va prendre l'avion pour revenir». «Il a dit: “Nous allons le faire, je suis prêt”», selon ce député qui a échangé avec lui sur WhatsApp. 

Mais l'ex-premier ministre, qui avait quitté le Parlement le 20 juillet en lançant «Hasta la vista, baby!», n'a pas encore officiellement annoncé sa candidature.  

Rishi Sunak, dont la démission du gouvernement Johnson avait conduit à celle de son patron, a lui réussi à dépasser le seuil des 100 parrainages requis afin de concourir pour prendre la tête du parti conservateur et donc automatiquement Downing Street.  

Mais lui non plus ne s'est pas lancé officiellement dans la course. Il n'a pas fait d'apparition publique depuis la démission de Liz Truss.  

Des proches se sont toutefois exprimés. «Je suis sûr que Rishi Sunak va se présenter. C'est le candidat idéal», a dit sur Sky News Dominic Raab, ex-ministre de la Justice. «Si vous regardez le défi économique que nous avons, il est celui qui a toujours eu raison sur ce dont nous avons besoin», a-t-il affirmé. «Il est le mieux placé pour restaurer la confiance dans le gouvernement».  

Selon le site Guido Fawkes, qui suit de très près les soubresauts de la course, Rishi Sunak avait samedi matin 105 parrainages, devant Boris Johnson (69) et Penny Mordaunt (25).  

Les candidats ont jusqu'à lundi après-midi pour obtenir 100 parrainages. Les députés voteront d'abord, et s'il reste deux candidats en lice, les 170 000 adhérents du parti devront les départager par un vote en ligne d'ici au 28 octobre. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.