/news/tele

Ce lundi matin à TVA: place au 100e épisode de «Marie-Claude»

PHOTO COURTOISIE

Curieuse et soucieuse d’aborder tous les sujets avec respect, même les plus tabous, Marie-Claude Barrette anime ce lundi le 100e épisode de son émission «Marie-Claude».

Il faut remonter à 2009 pour retrouver Marie-Claude Barrette à «Deux filles le matin» – l’ancêtre de «Marie-Claude» – à titre de collaboratrice aux côtés des animatrices Mélanie Maynard et Isabelle Racicot. La femme reconnue pour son écoute et son empathie est devenue coanimatrice de «Deux filles» en 2010 puis animatrice jusqu’à la fin de parcours de l’émission, au printemps 2021.

Dans «Marie-Claude», dont la deuxième saison bat son plein, elle se penche sur des thèmes se rapprochant de l’actualité et s’intéresse à toutes les préoccupations des téléspectateurs, sans toutefois proposer une émission d’affaires publiques. Pour comprendre et aller au-delà des idées préconçues, elle donne la parole à la fois à des personnalités connues et à des spécialistes autour de sa grande table. Les confidences et les propos des invités font œuvre utile en suscitant des réflexions jusqu’à la maison. Elle peut en témoigner par tout le courrier reçu chaque semaine.

Mais comme Marie-Claude Barrette voulait vraiment s’approprier son nouveau rendez-vous, elle a souhaité présenter, en ouverture, le segment «Tête à tête», un «cadeau au quotidien» pour elle.

«La lumière est sur l’invité et c’est vraiment un échange. C’est comme une mise en bouche pour la tablée qui suit», a-t-elle dit à l’Agence QMI.

Respect avec un grand «R»

Marie-Claude Barrette a pour principe de ne jamais coincer ses invités ou de les entraîner sur un terrain où ils ne souhaitent pas mettre les pieds. Dès qu’elle voit dans leurs yeux qu’il vaut mieux faire marche arrière, elle n’hésite pas à changer de direction. «Les invités sont là parce qu’ils veulent aider d’autres gens en témoignant. Donc, ça, ça mérite un respect avec un grand "R".»

Et la tablée, elle adore la piloter, car c’est l’une des seules à exister encore à la télé. Peu d’émissions comme «Marie-Claude» approfondissent en effet un même sujet pendant une heure avec plusieurs invités.

«Les gens acceptent de montrer leur vulnérabilité, ils acceptent qu’on entre dans leur intimité et ils le font avec une grande douceur. Je sais que les téléspectateurs l’apprécient, on reçoit des témoignages de gens qui disent que ça les aide», a dit l’animatrice, qui se décrit comme une travaillante et une perfectionniste.

Et de 100!

Pour sa 100e, elle reçoit Olivier Martineau et Jonathan Roberge ainsi que les deux spécialistes Catherine Dupont-Gagnon et Sylvain Paquette pour démystifier les arnaques populaires en ligne. Le but est de mieux outiller les gens pour qu'ils évitent les pièges. En ouverture, la conseillère budgétaire Sylvie De Bellefeuille discutera avec Marie-Claude de la hausse du prix du panier d’épicerie.

L’émission «Marie-Claude» est présentée du lundi au mercredi, à 10 h, à TVA. Elle peut être rattrapée sur TVA+.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.