/news/elections

«Conseils stratégiques»: un militant bénévole envoie une facture de 40 000$ au PCQ

Photo La Presse canadienne, Paul Chiasson

Un militant conservateur bénévole a envoyé une facture de 40 000 $ au parti pour des conseils stratégiques au cours de la campagne électorale, en affirmant avoir l’accord d’Éric Duhaime. Or, des employés du parti soutiennent qu’il n’y a eu aucune entente et dénoncent la réclamation.

• À lire aussi: Duhaime a consacré trop de temps à courtiser les anglos, selon des conservateurs

• À lire aussi: Duhaime espère recruter des caquistes déçus de ne pas être ministres

Le 10 août 2022, le Parti conservateur du Québec (PCQ) a reçu un message de la part de Jonathan Hamel, un militant, demandant de «budgéter» et de lui «retourner signée» une entente de service d’une valeur de 40 000 $, «tel que discuté avec Éric», selon un courriel qu’a pu consulter l’Agence QMI.

Au PCQ, les voyants sont alors passés au rouge, explique un membre de la direction du parti. 

«Ce n’est vraiment pas le genre d’Éric de payer quelqu’un 40 000 $ pour un mois de travail. Il veut qu’on gère les finances du parti de façon très serrée.»

Refus de payer

Après vérification, le comité chargé d’approuver les dépenses a finalement refusé de signer le contrat et de verser cet argent à M. Hamel. Selon la personne responsable d’entériner ce genre d’entente, cette rémunération n’aurait jamais reçu l’assentiment du chef du parti, contrairement à ce que laisse entendre le militant dans son courriel.

«J’ai validé si effectivement il y avait eu des discussions à un niveau que je ne connaissais pas, ce qui n’était pas le cas», confie cet employé qui préfère ne pas être identifié en raison du climat tendu qui règne actuellement au PCQ.

«Des discussions que j’ai eues avec Éric, il avait été convenu que M. Hamel n’aurait pas de rémunération, qu’il travaillerait à titre bénévole. C’est ça l’information que j’avais à ce moment-là», ajoute-t-il.

Discussion

Pourtant, Jonathan Hamel assure avoir parlé de ce salaire avec Éric Duhaime. 

«C’est exactement ça», a-t-il dit lorsque nous lui avons demandé si une rémunération de 40 000 $ avait bel et bien été discutée avec le chef du PCQ.

«On a eu une discussion, mais par la suite, dans le vif de la campagne, on a convenu autre chose», a ajouté M. Hamel.

Éric Duhaime a refusé nos demandes d’entrevue, mais il a réagi par l’entremise de son attaché de presse. 

«Jonathan voulait diriger la campagne et être rémunéré, mais nous en avons convenu autrement. 

Il n'y a eu aucune entente, seulement des discussions. La facture n’a jamais été entérinée», a-t-on indiqué.

Un torchon qui brûle

En plus de militer pour le PCQ, Jonathan Hamel est un collaborateur régulier à l’émission de Jeff Fillion, où il commente la politique.

Si son rôle au sein du parti n’est pas clair - des sources le qualifient de «bénévole très motivé» - un employé du PCQ remarque que sa tribune radiophonique a fait de lui «une sorte d’influenceur», dont le parti «a pu bénéficier d’une certaine façon».

Sur les réseaux sociaux et dans ses interventions radiophoniques, M. Hamel est de son propre aveu «très vocal» contre certains membres de la direction du PCQ, qu’il accuse de nuire au parti et de «couler de l’information» en vue de lui faire du tort «sans fondement».

Plus tôt cette semaine, «Le Soleil» rapportait que M. Hamel est l’objet d’une mise en demeure l’enjoignant de remettre la «liste de tous les donateurs, membres et sympathisants du Parti conservateur du Québec» et de détruire toute copie du dit document. 

Selon le PCQ, M. Hamel se serait trouvé en possession de cette liste. 

De son côté, le principal intéressé réfute les accusations dont il est l’objet.

Mais pourquoi le parti s’en prendrait-il à un simple bénévole ? 

Selon Jonathan Hamel, c’est parce qu’il critiquerait sévèrement la direction du PCQ pour son «incompétence» et une certaine «incompatibilité idéologique».

Guide de l’électeur
Les candidats - Une présentation exhaustive des personnes candidates dans chaque circonscription
Radiographie des candidats - Un portrait statistique des candidates et candidats, tous partis confondus
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.