/news/world

Le prince Harry publiera ses mémoires en janvier 2023

Le prince Harry va publier le 10 janvier ses mémoires titrés «Spare», qui peut avoir le sens de «remplaçant», quatre mois après la mort d'Elizabeth II après laquelle les Windsor ont affiché une unité éphémère et trois ans après le départ du couple qu'il forme avec Meghan.ince Harry va publier ses mémoires, intitulés «Spare», le 10 janvier prochain, a annoncé jeudi l'éditeur Penguin Random House.

• À lire aussi: Royaume-Uni: le prince Harry et Elton John attaquent l'éditeur du Daily Mail en justice

«Nous sommes ravis d'annoncer l'histoire personnelle remarquable et dotée d'une force émotionnelle du prince Harry, le duc de Sussex», a tweeté jeudi à l'aube l'éditeur Penguin Random House qui siège à New York, confirmant une information du New York Times.

L'ouvrage est décrit par l'éditeur, sur un site qui lui est spécialement consacré, comme un éclairage sur les épreuves traversées par Harry et d'abord la mort de sa mère, la princesse Diana, quand il était enfant.

«Avec son honnêteté brute et sans faille, "Spare" est une oeuvre de référence pleine d'informations, de révélations, d'introspection et d'une sagesse durement acquise sur la puissance éternelle de l'amour sur la douleur et le chagrin», assure l'éditeur.

Écoutez la rencontre Durocher-Dutrizac diffusée chaque jour en direct via QUB radio :

Départ avec fracas

Harry, 38 ans, et son épouse américaine Meghan Markle, 41 ans, ont stupéfié la monarchie en quittant la famille royale avec fracas début 2020 et en partant s'installer à Santa Barbara, au nord de Los Angeles (Californie) avec leurs enfants Archie et Lilibet Mountbatten-Windsor.

Lors d'une interview fracassante en mars 2021 sur CBS par la vedette de la télé américaine Oprah Winfrey, le couple avait accusé la famille royale d'insensibilité et de racisme.

Cela avait exacerbé les tensions avec son frère aîné William, héritier direct du trône britannique, et leur père, devenu depuis le roi Charles III.

À la mort d'Elizabeth II le 8 septembre et jusqu'aux funérailles du 19 septembre, la monarchie britannique s'était employée à afficher son unité: en incluant Andrew, mis à l'écart à la suite d'un scandale sexuel, et Harry et Meghan.

Mais Charles III avait vite refermé la parenthèse et semblé écarter un retour de son fils Harry, précisant que lui et sa femme «continu(aient) de construire sa vie à l'étranger».

«Erreurs» et «leçons»

Le prince Harry d'ailleurs avait annoncé en juillet 2021 travailler à ses mémoires et assuré qu'il reviendrait sur ses «erreurs» et les «leçons» qu'il en a tirées. 

«J'écris ceci non pas comme le prince que je suis depuis ma naissance, mais comme l'homme que je suis devenu», avait-il alors confié.

«J'ai porté de nombreuses casquettes au fil des ans, au sens propre comme au figuré, et j'espère qu'en racontant mon histoire - les hauts et les bas, les erreurs, les leçons apprises - je peux contribuer à montrer que, quelles que soient nos origines, nous avons plus en commun que nous ne le pensons», avait-il encore écrit.

Il s'était en outre dit «enthousiaste que les gens lisent un récit de première main de (sa) vie qui soit exacte et pleinement fidèle à la réalité».

«Spare» sera publié au Royaume-Uni ainsi qu'en Irlande, Australie, Nouvelle-Zélande, Inde et Afrique du Sud et au total en 16 langues dont en français chez Fayard, selon l'éditeur.

Une partie de leurs recettes sera versée à des organisations caritatives britanniques.

D'après la BBC, le titre «Spare» qui n'a pas encore été officiellement traduit en français, pourrait être une référence au proverbe selon lequel «les monarchies ont besoin d'un héritier et d'un remplaçant».

Avant que son frère William n'ait des enfants, Harry lui faisait suite dans l'ordre de succession.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.