/finance/homepage

Fitzgibbon veut serrer la vis aux fermes de minage de cryptomonnaies

Bitfarms à Sherbrooke

Photo courtoisie

Le gouvernement du Québec vient de déposer un décret demandant à la Régie de l’énergie d’«envisager» le retrait des 270 MW de puissance électrique dédiés à des projets industriels de chaînes de blocs, le plus souvent associés au minage de cryptomonnaies. 

• À lire aussi: Un site de cryptomonnaie à Beauport aurait volé Hydro

• À lire aussi: Un administrateur d’Hydro derrière une cryptomonnaie controversée

Il s’agit d’un revirement complet de stratégie du gouvernement de François Legault, qui vient rappeler à grands traits l’inquiétude de Québec de ne pouvoir continuer de rencontrer l’ensemble de ses besoins énergétiques à court et moyen termes.

Le nouveau ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie, responsable d’Hydro-Québec, Pierre Fitzgibbon, en a fait l’annonce ce jeudi matin, par la publication d’un gazouillis, sur Twitter, peu avant 11 heures.

Le court message se lisait comme suit : «Considérant la forte demande d’énergie, le gouvernement a demandé par décret à la Régie de l’énergie d’envisager de retirer les 270 MW réservés pour des projets de chaînes de blocs. Nous demeurons ouverts aux projets qui auront des retombées plus importantes.»

Dans les prochaines semaines, le nouveau comité chargé de coordonner les actions d’Hydro-Québec avec les objectifs de développement économique du nouveau gouvernement doit se réunir. Peu de choses ont filtré de ce comité, si ce n’est qu’il sera présidé par le premier ministre, François Legault.

La Régie de l’énergie, Hydro-Québec, de même que les représentants de la filière industrielle de la chaîne de bloc au Québec, n’ont pas encore réagi à cette décision.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.