/regional/saguenay

Une coûteuse opération pour sauver Kingston, chien «influenceur» du Saguenay

Kingston, un border collie de deux ans de Saguenay, connu sur les réseaux sociaux pour ses multiples talents, est atteint d’une maladie rare, le shunt porto-systémique intrahépatique, et doit se faire opérer dans les prochaines semaines, mais les coûts de l’opération sont faramineux.

Avec ses beaux yeux et son charme, Kingston est devenu un chien influenceur sur les réseaux sociaux.

«On est rendu à 5000 abonnés, ça continue de monter. On fait des collaborations, on nous envoie des cadeaux. On est commandité par Nutrience. Je pense que sa beauté et son charme, ça aide beaucoup», a admis en riant sa propriétaire, Joannie Pearson.

«L’Instagram de Kingston est un projet de moi et mon copain. Au tout début, notre but premier était de prendre des photos professionnelles de Kingston. Nous avons ajouté des photos avec des tours et du contenu avec moi qui se faisait beaucoup aimer. Ce qui nous a permis de nous faire connaître, mis à part nos “stories” et vidéos d’entraînement. Nous avons encore cette optique-là pour son Instagram, montrer ses talents et notre complicité en tant que duo en photo.»

Avec sa maîtresse, il épate la galerie avec ses acrobaties. Il fait maintenant partie d’une troupe de spectacle canin, «La Flying Team». «On fait des spectacles avec les chiens et ça passe par toutes les compétences. Kingston c’est le frisbee! Il aime ça, il a la volonté d’apprendre», a affirmé Joannie.

Un vrai bonheur sur quatre pattes, mais dernièrement, Joannie s’est mis à s’inquiéter devant quelques symptômes anormaux pour son âge. «Il est très maigre, on voyait beaucoup ses os. Aussi par rapport à l’urine, il a de la misère à se retenir. J’ai consulté sur le fait qu’il faisait beaucoup pipi, je m’attendais à une infection urinaire, je ne m’attendais pas à ça du tout», dit-elle.

Le diagnostic est tombé, Kingston est atteint du shunt porto-systémique intrahépatique, un vaisseau sanguin anormal qui empêche le sang d’être bien filtré par le foie avant de se rendre au cœur et au cerveau.

«Ce que ça fait, c’est que ça cause une intoxication parce que le sang n’est pas filtré. Ça vient toucher neurologiquement. Cette veine-là, si elle n’est pas bouchée, si le chien on n’est pas capable de le soigner avec les traitements, c’est soit le coma ou l’euthanasie puisqu’on ne peut pas laisser le chien dans cet état-là», a avoué Joannie Pearson.

Une opération dispendieuse

Pas question pour sa meilleure amie de le laisser tomber. Kingston se fera opérer, mais les frais d’opération sont faramineux. «En tout, environ 20 000 dollars. Là, l’opération c’est de 10 à 15 000 dollars», a-t-elle expliqué.

Son opération est prévue au Centre hospitalier universitaire vétérinaire de Saint-Hyacinthe, le 6 décembre prochain. Le taux de réussite de cette opération est de 85%. Une campagne de financement est en cours pour aider les propriétaires.

«La maladie de Kingston est rare, nous devons être suivis à l’hôpital vétérinaire à Saint-Hyacinthe et c’est là qu’il sera opéré. L’opération coûte très cher et c’est l’une des raisons du pourquoi il y a peu de chiens atteints de cette maladie qui se font opérer.»

«Mon chien je l’ai eu dans un moment de ma vie plus difficile, je peux dire qu’il m’a sauvé la vie, je ne peux rien faire d’autre que le sauver en retour», a expliqué avec émotions celle qui partage la vie de Kingston depuis près de deux ans.

En attendant, elle et lui continuent de s’entraîner et de s’amuser comme si de rien n’était.

«Je n’ai pas de restriction, mais moi j’aime mieux faire attention donc j’ai “slaqué” les gros sauts de frisbee pour le protéger», a-t-elle continué. «M’imaginer le perdre, c’est comme si je vous demandais d’imaginer perdre quelqu’un de cher. Ça me fait autant mal. Je vais tout faire pour le garder le plus longtemps possible auprès de moi, m’imaginer le perdre, c’est trop douloureux.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.