/news/culture

44e Gala de l'ADISQ: Tour du chapeau pour Lenoir

Après avoir remporté quatre Félix lors des deux premiers galas, il y a quelques jours, Hubert Lenoir a été couronné de trois autres statuettes dimanche soir, dont celle de l’interprète masculin de l’année. L’auteur-compositeur de 28 ans laisse visiblement sa trace dans le paysage musical québécois.

• À lire aussi: Gala de l'ADISQ: Ginette Reno fait un lapsus et internet s'emballe

Dès la sortie de PICTURA DE IPSE : Musique directe, en septembre 2021, on savait que le deuxième album en carrière d’Hubert Lenoir serait important. Un peu plus d’un an plus tard, notre impression s’est avérée juste. Artiste le plus nommé cette année à l’ADISQ, avec 11 mentions, Lenoir aura ainsi remporté sept trophées.

Ces statuettes dorées pour Lenoir s’ajoutent maintenant aux quatre qu’il a gagnées en 2018 et à la cinquième reçue en 2019 pour son premier album, Darlène. Pas mal comme début de carrière ! 

« Merci à tout le public, les fans au Québec. Avant d’aller à l’international, c’est grâce à vous. ll faut que ça commence quelque part », a d’abord dit Lenoir, coiffé d’une casquette de l’ONF et portant des « lulus », après avoir reçu son premier Félix de la soirée pour l’Artiste de l’année – Rayonnement international.

Hubert Lenoir a ajouté trois Félix à sa collection dimanche, pour un total de sept en 2022.

Photo Agence QMI, Joël Lemay

Hubert Lenoir a ajouté trois Félix à sa collection dimanche, pour un total de sept en 2022.

Plus loin, le musicien a lu un petit mot en se déclarant « invisible et invincible » après avoir remporté le Félix de l’auteur ou compositeur de l’année. Il allait quelques minutes plus tard offrir une performance enflammée de son titre Dimanche soir.

Lenoir a conclu son tour du chapeau en remportant le dernier Félix de la soirée, celui pour l’Interprète masculin. « C’est un prix du public... À tous les gens qui disent que ma musique est écoutée par un microcosme de personnes dans des centres urbains, peut-être qu’à partir de maintenant, vous pouvez juste shut the fuck up », a-t-il lancé. 

Roxane Bruneau demeure la chouchou du public.

Photo Agence QMI, Joël Lemay

Roxane Bruneau demeure la chouchou du public.

Artiste chouchou du public, Roxane Bruneau continue de surfer sur sa vague de popularité, elle qui a été sacrée Interprète féminine pour une deuxième année de suite. « Je veux dire un gros merci au public. C’est vous qui m’avez créée, vous m’avez prise chez nous et vous m’avez amenée ici. »

Écoutez la chronique de Florence Lamoureux et Marianne Bessette à l’émission de Philippe-Vincent Foisy diffusée chaque jour en direct 7 h 50 via QUB radio : 

Efficace Louis-José

À l’animation pour une 17e année consécutive, Louis-José Houde s’est à nouveau montré très efficace dans son monologue d’ouverture dimanche. L’humoriste a notamment défié quiconque de venir l’interrompre sur scène, comme l’ont vécu Dave Chappelle, Chris Rock et Véronique Cloutier dernièrement. Ses gardes du corps si une telle situation survenait ? 2Frères !

ART-44E-GALA DE L'ADISQ-2022

Photo Agence QMI, Joël Lemay

Pour présenter le trophée de la Chanson de l’année, on a eu la bonne idée d’inviter Ginette Reno. La chanteuse qui a eu des problèmes cardiaques l’an dernier est apparue souriante, mais affaiblie. « Je suis fière d’être parmi vous. Je vous remercie de m’avoir invitée », a-t-elle dit au public qui lui a servi une ovation.

Ayant de la difficulté à lire le gagnant du Félix, Mme Reno a ensuite servi un moment bien cocasse en renommant la chanson de l’année Capitole (au lieu de Copilote), du chanteur Funky (au lieu de FouKi) ! Sans surprises, les réseaux sociaux se sont emballés après ce lapsus.

Écoutez la chronique de Marianne Bessette et Florence Lamoureux, journalistes, qui étaient sur place hier via QUB radio :

Après la prestation des cinq artistes nommés comme révélation de l’année (Ariane Roy, Étienne Coppée, Natasha Kanapé, La Zarra, Jay Scøtt), c’est Ariane Roy qui est repartie avec le Félix. La musicienne semblait visiblement surprise, elle qui méritait pourtant pleinement cette victoire. 

Autrice-compositrice qui fait de plus en plus parler d’elle, Laura Niquay a de son côté reçu le Félix de l’artiste autochtone. « J’avais un petit poisson qui s’appelait... Hubert Lenoir », a-t-elle dit. Tout est dans tout.

LES BELLES SURPRISES

FouKi

ART-44E-GALA DE L'ADISQ-2022

Photo Agence QMI, Joël Lemay

La pièce Copilote, qu’il chante en compagnie de Jay Scøtt, aura valu deux Félix à FouKi cette année. Après l’avoir emporté mercredi pour la vidéo de l’année, le rappeur est reparti avec le convoité trophée de la chanson de l’année, dimanche. Il avait de grosses pointures à battre dans cette catégorie puisqu’il affrontait notamment 2Frères (Sous le même toit), Roxane Bruneau (Si jamais on me cherche) et Clay and Friends (Bouge ton thang).

Salebarbes

ART-44E-GALA DE L'ADISQ-2022

Photo Agence QMI, Joël Lemay

On pensait que le Félix du groupe de l’année irait aux Cowboys Fringants, eux qui poursuivent leurs tournées avec grand succès des deux côtés de l’océan et qui bénéficient d’un vent de sympathie depuis l’annonce du cancer du chanteur Karl Tremblay. Mais c’est plutôt le groupe acadien Salebarbes qui est reparti avec les honneurs. Un prix pleinement mérité pour la bande de Jean-François Breau, Jonathan Painchaud et compagnie.

Les Cowboys Fringants

ART-44E-GALA DE L'ADISQ-2022

Photo Agence QMI, Joël Lemay

Même s’ils l’ont échappé comme groupe de l’année, les Cowboys ont tout de même mis la main sur le Félix de l’album – succès populaire, qu’on avait prédit à Roxane Bruneau. Pour le groupe de Repentigny, il s’agissait d’un deuxième Félix cette année.

ILS ONT MORDU LA POUSSIÈRE

Cœur de pirate

ART-TAPIS ROUGE-44E-GALA DE L'ADISQ-2022

Photo Agence QMI, Joël Lemay

Béatrice Martin était nommée trois fois dimanche soir (artiste de l’année – rayonnement international, interprète féminine de l’année et chanson de l’année). L’autrice-compositrice a dû s’avouer vaincue dans chacune des catégories. Manque de pot, elle avait aussi perdu mercredi le Félix de l’album pop de l’année (remis à Lisa LeBlanc).

Ludovick Bourgeois

ART-TAPIS ROUGE-44E-GALA DE L'ADISQ-2022

Photo Agence QMI, Joël Lemay

Le chanteur pop avait reçu deux nominations dans des catégories prestigieuses dimanche soir : interprète masculin et chanson de l’année. Il s’est incliné respectivement devant Hubert Lenoir et FouKi. Le pianiste Jean-Michel Blais a aussi mordu la poussière deux fois dimanche. Il avait toutefois pu se consoler mercredi en gagnant le Félix de l’album de musique instrumentale.

 

Les 10 gagnants de l’ADISQ

Album de l’année - Succès populaire
Bande sonore originale du film L’Amérique pleure
Les Cowboys Fringants 

Artiste de l’année - Rayonnement international
Hubert Lenoir

Spectacle de l’année
Notre-Dame-des-Sept-Douleurs
Klô Pelgag 

Révélation de l’année
Ariane Roy

Auteur ou compositeur de l’année
PICTURA DE IPSE: Musique directe
Hubert Lenoir

Groupe ou duo de l’année
Salebarbes

Interprète féminine de l’année
Roxane Bruneau

Interprète masculin de l’année
Hubert Lenoir

Chanson de l’année
Copilote
FouKi (avec Jay Scøtt)

Artiste autochtone de l’année
Laura Niquay 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.