/regional/estduquebec/cotenord

La fin de l'isolement obligatoire réjouit des services de garde

Les services de garde de la Côte-Nord se réjouissent de la fin de l’isolement obligatoire de cinq jours pour la COVID-19, qui prend fin pour les tout-petits qui fréquentent les garderies.

Dorénavant, un enfant testé positif à la COVID-19 pourra aller à son service de garde même s’il a le nez qui coule, de la toux ou un mal de gorge.

En cas de symptômes, c’est l’éducatrice qui devra porter un couvre-visage, selon les nouvelles recommandations de Québec.

Si l’enfant a de la fièvre, il devra toutefois rester à la maison, a précisé le ministère de la Santé.

De son côté, le Regroupement des CPE de la Côte-Nord a estimé que cette nouvelle consigne réjouira les éducateurs, qui avait parfois l’impression de jouer aux policiers avec les parents.

L’organisme espère que les parents continueront de surveiller les symptômes de leur enfant malgré la levée de l’isolement obligatoire de cinq jours.

Même son de cloche chez la représentante syndicale régionale des services de gardes en milieu familial, Sylvie Boisclair, qui a estimé que la COVID-19 sera une maladie contagieuse à prendre en considération comme la grippe ou la gastro-entérite.

Toutefois, les parents devront faire leur part et ne pas mentir au personnel si leur enfant est fiévreux, a-t-elle expliqué.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.