/news/society

Pluies torrentielles avant l’arrivée du froid

Après plusieurs jours de beau temps, les vestiges de l’ouragan Nicole vont changer la donne au courant de la fin de semaine avec d’importantes quantités de pluies qui s’abattront sur le Québec avant l’arrivée du froid.

Lorsque Nicole va arriver dans la province, ce ne sera plus une tempête tropicale. «Ce sera plus comme un gros amas d’humidité accompagné de beaucoup de précipitation», a expliqué Marie-Ève Giguère, météorologue chez Environnement Canada, en entrevue avec l’Agence QMI.

Ainsi, le sud du Québec, soit les régions au bord du fleuve Saint-Laurent, sera frappé par des pluies torrentielles. Bien que le gros de la tempête soit prévu dans la nuit de vendredi à samedi, des accumulations d’eau pourraient rendre la circulation sur les routes plus difficile.

«Il faudra faire attention à l’aquaplanage», a précisé Mme Giguère.

Dans les régions plus au nord, on pourra observer des températures aux allures plus hivernales, a soutenu la météorologue. Pluie verglaçante et températures froides seront donc au rendez-vous sur la Côte-Nord et en Abitibi-Témiscamingue.

Il n’est donc pas recommandé de faire de longs trajets vers ces endroits. Déjà, depuis jeudi soir, ces régions sont frappées par un autre système dépressionnaire qui devrait converger avec la tempête Nicole. «En Abitibi, ce n’est vraiment pas beau, de même que pour le parc des Laurentides et la Côte-Nord», a indiqué Marie-Ève Giguère en ajoutant que la Gaspésie devrait subir des conditions plus hivernales dimanche et lundi.

Nicole, pas aussi pire que Fiona

Alors que les Îles-de-la-Madeleine ont été frappées de plein fouet par l’ouragan Fiona, ce ne sera pas la même chose cette fois-ci, estime la météorologue.

«Contrairement à Fiona, la tempête va s’être essoufflée», a-t-elle expliqué. Ainsi, bien que de la pluie et des vents forts soient attendus, la situation ne sera pas aussi grave qu’en septembre dernier.

Selon Environnement Canada, le mouvement actuel des algues laisse présager qu’il n’y aura pas d’impact au niveau de l’érosion.

Après la tempête, le froid reste

La tempête soufflera un vent de changement sur la province qui retombera dans les normales saisonnières. «Ça va paraitre plus froid en raison des périodes de redoux qu’on vient de vivre», a précisé Marie-Ève Giguère.

Il est toutefois difficile de prévoir la météo à plus long terme en raison du passage de Nicole. Il faudra donc laisser passer la tempête pour avoir un meilleur portrait de la semaine à venir.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.