/regional/montreal/montreal

Début des fermetures de rues autour du Palais de congrès pour la COP-15

Joël Lemay / Agence QMI

La sécurisation des abords du Palais des congrès de Montréal en vue de la Conférence des Nations unies sur la biodiversité (COP15) s’est amorcée, lundi, avec le début des premières entraves routières.

En fin de journée, plusieurs policiers étaient déployés aux abords du secteur afin d’assurer une certaine fluidité de la circulation. L’avenue Viger était limitée à une seule voie de circulation entre les rues Saint-Urbain et Jeanne-Mance. Les voitures devaient d’ailleurs rouler sur la piste du Réseau express vélo (REV), temporairement fermé.

Joël Lemay / Agence QMI

Plus loin, l’avenue Viger était complètement fermée entre les intersections des rues Jeanne-Mance et De Bleury, situées devant des entrées du Palais des congrès.

Au cours des prochaines semaines, les artères Viger, Saint-Antoine, Saint-Urbain et la Place Jean-Paul Riopelle seront être fermées à tour de rôle pour les sécuriser. Une voie de circulation sera ainsi retranchée sur chacune des artères jusqu’au démantèlement des clôtures.

Plusieurs lignes d’autobus de la Société des transports de Montréal (STM) sont également affectées par la situation. Les lignes 129, 361, 363 et 365 voient ainsi certains de leurs arrêts situés dans la zone être annulés pour la durée de la COP 15.

Joël Lemay / Agence QMI

À compter du 1er décembre, la station de métro station Place-d’Armes sera également fermée pour une durée de trois semaines pour des raisons de sécurité. Les trains feront leur parcours habituel, sans toutefois s’arrêter à la station.

Au début du mois, des représentants des différents corps de police révélaient que l’événement occasionnerait le plus important déploiement policier des 20 dernières années dans la Métropole.

Joël Lemay / Agence QMI

La Conférence des Nations unies sur la biodiversité (COP15) se déroulera du 7 au 19 décembre. Des représentants des gouvernements du monde entier y seront réunis pour discuter d’environnement et de changements climatiques.

Une coalition veut bloquer la COP15

La Coalition anticapitaliste et écologiste contre la COP15, mise sur pied en vue de l’événement, appelle pour sa part à «bloquer» l’événement. Dans un communiqué publié lundi, elle indique que plusieurs manifestations sont «en cours d’organisation».

«Plus de 6500 étudiants se sont dotés d’un mandat de grève du 7 au 9 décembre. Plusieurs autres assemblées générales de grève sont organisées dans différents cégeps et universités partout à travers la province», est-il mentionné.

La Coalition reproche aux COP de ne pas être des «solutions face aux crises écologiques», et reprochant des plans «insuffisants» dont les objectifs ne sont pas atteints.

«Les COP visent à nous faire croire que nos élus ont les mains sur le volant, alors qu'ils ne font aucun effort. Comme les dinosaures, nous sommes en voie d’extinction», a dénoncé la Coalition.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.