/news/currentevents

Des maisons à louer à l’insu des propriétaires: attention aux fraudeurs!

La hausse grandissante des taux d'intérêt incite certaines personnes à se tourner vers la location d'une résidence; or il faut être vigilant, car des fraudeurs ont un nouveau stratagème pour piéger leurs victimes: des maisons à louer à l’insu des propriétaires.

• À lire aussi: La hausse des taux: «Le responsable? C’est l’immobilier»

• À lire aussi: Les Canadiens de plus en plus inquiets de leur situation économique personnelle

C'est ce qu’ont rapporté plusieurs clients qui font affaire avec des courtiers immobiliers pour la vente de leur maison. À leur grande surprise, des gens se présentent chez eux pour louer leur résidence. Ils ont en fait été victimes d'une fraude.

«C'est une compagnie qui utilise nos propres inscriptions sur Centris. Ils prennent nos photos et notre description pour s'en servir pour faire de la location. Elle dit demeurer à Montréal et que c'est une compagnie de gestion qui vient faire visiter l'immeuble», a expliqué Pierre-Olivier Simard, courtier immobilier pour Via Capitale.

Le fraudeur demande au potentiel locataire de verser une somme de 1500$ au en guise de dépôt avant même d'aller visiter l'endroit.

«Ils ont transféré l'argent. Ils vont cogner aux portes et pensent que la maison est en location, mais finalement, elle est en vente. En ce qui concerne mon bassin d'inscriptions personnel, c'est quatre fraudes qui ont été faites dans le dernier mois. On est 160 courtiers immobiliers en région, donc on parle d'une fraude qui est assez majeure», a-t-il poursuivi.

Pas le seul

Trois autres agents immobiliers dans la région ont confirmé avoir eu plusieurs cas similaires dernièrement.

«En fin de semaine, deux de mes propriétés se sont ramassées sur marketplace comme étant à louer alors qu'une est vendue, pas encore notariée, mais vendue donc vraiment pas à louer. Et l'autre est vendue présentement. Il y a d'autres courtiers qui m'en ont parlé. Ici aussi au bureau, on en a entendu parler, mais moi c'était vraiment mes premières expériences», a raconté Sonia Lavoie, courtière immobilière chez Via Capitale.

Elle a souligné que ce stratagème de fraude aurait débuté dans les grands centres depuis un certain temps et s’étendrait maintenant davantage en région, selon ce qu’elle a entendu.

Vigilance

Que faire pour éviter d'être la cible de ses fraudeurs?

«Ne jamais envoyer un dépôt. D'abord, ce n'est pas normal de donner un dépôt pour aller visiter une maison», a mentionné Mme Lavoie.

«Avant d'aller visiter une maison en location, de vraiment vérifier la source de la propriété et de voir si la maison ne se retrouve pas sur Centris à des fins de vente», a ajouté M. Simard.

Malheureusement, les courtiers immobiliers ne peuvent rien faire de plus que de signaler les fausses publications sur Facebook.

«C'est choquant, mais ce n'est pas nous qui sommes en cause. C'est vraiment ceux qui répondent à ces annonces-là. J'ai signalé à Facebook et, tout de suite, elle a disparu. Mais à part de ça, on ne peut rien faire. C'est la personne qui se fait frauder qui doit faire une plainte à la police», a précisé Hélène Lavoie.

Puisque ce type de fraude est assez récent, le Service de police de Saguenay n'a pas encore de dossiers à cet effet au bureau des enquêtes. 

Le corps policier réitère l'importance de ne pas hésiter à porter plainte lors d’une telle situation. Porter plainte permettra d’épingler plus facilement les fraudeurs et d’éviter que d’autres personnes soient victimes de cette fraude.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.