/news/faitesladifference

Démocratie à l’Assemblée nationale: il faut souhaiter une alliance parlementaire entre le PQ et QS

Bloc parlement de Québec Assemblée Nationale

Photo d'archives

L’effondrement du Parti libéral du Québec (PLQ) et son enfermement dans une portion congrue essentiellement urbano-linguistique posent un véritable défi pour une présence beaucoup plus représentative à l’Assemblée nationale.  

Trois autres partis ont obtenu chacun 15% d’appuis. Le mode de scrutin actuel conduit à une fragmentation et un émiettement de la représentation à l’Assemblée. La porte pour un changement du mode scrutin est fermée à clef pour au moins 8 ans.  

Une alliance parlementaire QS-PQ 

À court terme, évacuons toute spéculation concernant une fusion du Parti Québécois (PQ) et de Québec solidaire (QS). Le passé et la militance de chacun des partis excluent toute possibilité à cet égard.  

Les sondages après élections créditent cependant ces deux partis d’un total de 37% d’appui (19 % pour QS et 18 % au PQ). C’est davantage que le PLQ à 14% et le Parti conservateur d’Éric Duhaime à 11%. 

La somme de ces appuis peut faire le bonheur des partisans du PQ et de QS, mais cela ne constitue en aucun cas un ancrage dans la population ni non plus un résultat (37% d’appui) qui conduirait à devenir l’opposition officielle à l’Assemblée nationale. 

Il s’agirait cependant d’un message clair aux chefs et aux militants de ces deux partis de trouver une voie de passage, dans le respect de la nature fondamentalement démocratique de ces deux partis, pour envisager des alliances afin de faire progresser des questions et surtout d’obtenir des réponses. 

Une alliance pour des enjeux cruciaux 

Les enjeux critiques qui requièrent de dépasser les lignes partisanes et d’intervenir avec toute la force d’une alliance aux fins des intérêts supérieurs du Québec sont nombreux:  

  • la réduction de la pauvreté,  
  • le développement des régions,   
  • l’avenir de la nation francophone,  
  • le logement et l’accès à la propriété et le droit à un toit,   
  • le transport collectif et la réduction des gaz à effet de serre,   
  • l’immigration et l’intégration,   
  • le financement et l’accès aux soins de santé,   
  • un système d’éducation revu et revisité 55 ans près le rapport Parent,   
  • la lutte aux changements climatique,   
  • le rôle du Québec à l’international,   
  • la réforme du mode de scrutin, etc.    

Reste l’épineuse question de l’objectif de la souveraineté du Québec que partagent les deux partis, mais qui, curieusement, les divise d’une manière en apparence inconciliable. Ne cherchons pas une conciliation illusoire à court terme au prix de négliger tous ces autres dossiers que nous avons évoqués. Ne cherchons plus cette fusion illusoire, mais cherchons davantage une alliance plus fructueuse dans une perspective sociale-démocrate. 

Deux puissants leaders  

L’admiration de la population pour Gabriel Nadeau Dubois et Paul St-Pierre Plamondon n’est plus à démontrer, en dehors de toute partisanerie. Voilà deux puissants leaders qui pourraient aider le Québec à être ailleurs d’ici 2026. Il leur incombe d’ouvrir la porte du dialogue pour additionner leurs forces. Les militants sont en droit de recevoir des propositions d’alliance des forces sur lesquelles ils devront se prononcer. Ils et elles ont eux aussi une responsabilité historique. 

Ce serait une grave erreur de conclure trop rapidement que l’addition des appuis fera naître un nouveau parti. Ce serait une erreur encore plus grave de ne pas appuyer deux leaders du renouveau de la démocratie parlementaire dans leurs courageux efforts pour faire naître une nouvelle alliance parlementaire à Québec. 

Rémy Trudel, professeur à l’ENAP et ex-ministre

Jacques Létourneau, ex-président de la CSN

Votre opinion
nous intéresse.

Vous avez une opinion à partager ? Un texte entre 300 et 600 mots que vous aimeriez nous soumettre ?

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.