/news/society

Ontario: la reprise de la grève en éducation se profile pour lundi

Photo Agence QMI, Sébastien St-Jean

Les travailleurs de l’éducation en Ontario pourraient reprendre leur grève déclenchée au début du mois de novembre dès lundi, forçant alors la fermeture des écoles de la province, en raison du manque d’avancement entre le syndicat et le gouvernement Ford. 

• À lire aussi: Le Québec peut-il se priver d’autant d’enseignants?

• À lire aussi: L’histoire de l’Holocauste enseignée aux enfants dès la 6e année en Ontario

• À lire aussi: Fin de la grève des travailleurs du milieu scolaire en Ontario

Représentant 55 000 travailleurs de ce secteur, le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), a déposé mercredi un avis de reprise de grève de cinq jours.

Après une première journée de débrayage, le 4 novembre dernier et l’adoption d’une loi rendant cette grève illégale, le syndicat et le gouvernement avaient accepté de retourner à la table de négociations, mais la situation serait au point mort.

«Il est incroyablement décevant que le gouvernement Ford ait catégoriquement refusé de mettre de l'argent sur la table pour donner aux étudiants le type d'environnement d'apprentissage dont ils ont besoin», a déclaré par communiqué Laura Walton, assistante d'éducation et présidente du Conseil des syndicats des conseils scolaires de l'Ontario du SCFP.

«Ce n'est pas là où nous voulions être», a ajouté Mme Walton. «Nous espérions que le gouvernement Ford accepterait nos propositions raisonnables, abordables et nécessaires il y a cinq mois. Nous espérions qu'il reconnaîtrait l'urgence de l'appel aux ressources lancé par les travailleurs lors de notre vote de grève historique. Nous espérions qu'il répondrait à la démonstration de solidarité des parents et des travailleurs de la semaine dernière.»

De son côté, le ministre de l’Éducation, Stephen Lecce, a indiqué qu’il était «déçu» par cette décision du syndicat.

«Depuis la reprise des pourparlers, nous avons présenté de multiples offres améliorées qui auraient ajouté des centaines de millions de dollars dans toute la section, en particulier pour les travailleurs à faible revenu», a-t-il fait valoir dans une publication Twitter, où il affirme que le SCFP a rejeté toutes ces offres.

Seule la commission scolaire catholique du district de Toronto avait confirmé que toutes ses écoles seraient fermées le 21 novembre en cas de grève et que les cours se donneraient à distance, en date de mercredi après-midi.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.