/news/society

Le personnel professionnel à l’INSPQ en grève de trois jours

Bloc manifestation grève

Photo Fotolia

Les employés de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) entreront en grève à partir du 28 novembre, et ce, pour trois jours. 

C’est qu’a annoncé jeudi le Syndicat des professionnelles et professionnels de la santé publique du Québec (SPPSPQ-CSQ).

Les professionnels de l'INSPQ sont sans contrat de travail depuis 2020.

«Nous représentons un peu plus de 400 membres, qui, depuis des années, attendent que leurs conditions de travail soient encadrées par une convention collective équitable», a expliqué Étienne Pigeon, président du SPPSPQ-CSQ dans un communiqué.

M. Pigeon a également déploré que l’INSPQ soit la seule institution du réseau de la santé à ne pas avoir bénéficié des augmentations salariales pendant la pandémie.

«Notre expertise professionnelle est névralgique pour la santé des Québécoises et des Québécois et pour se préparer adéquatement aux prochaines crises sanitaires», a-t-il ajouté.

Le syndicat veut faire entendre ses revendications et espère que la grève aboutira à une entente de principe satisfaisante.

«Nos collègues du réseau de la santé et de l'Institut national d'excellence en santé et en services sociaux (INESSS) ont obtenu la reconnaissance et ils sont pourtant financés par le même organisme que nous, soit le Conseil du trésor», a rapporté M. Pigeon.

Le personnel professionnel de l'INSPQ comprend notamment des conseillères et conseillers scientifiques dans le domaine de la santé environnementale, de la toxicologie, des maladies infectieuses et de la santé au travail, mais aussi des agentes et agents d'information, des bibliothécaires, des statisticiennes et statisticiens, des épidémiologistes, des géomaticiennes et géomaticiens et des analystes informatiques.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.