/finance/homepage

Cryptomonnaie: des pertes de plus de 125 millions $ pour les enseignants ontariens

Des investissements en cryptomonnaie ont fait perdre plus de 125 millions $ au Régime de retraite des enseignants de l’Ontario (RREO). 

• À lire aussi: FTX, grand nom de l’échange de cryptomonnaies, en faillite

• À lire aussi: FTX assure mettre «tout en oeuvre» pour sécuriser les actifs

Le RREO a investi 75 millions $ US en octobre 2022 dans FTX International et son entité américaine (FTX.US), avant de faire un second investissement de 20 millions $ US en janvier dernier, pour un total de 95 millions $ US (environ 125 millions $ CAN).

Le géant de la cryptomonnaie s’est cependant placé sous le régime américain des faillites la semaine dernière, tandis que de récentes informations indiquent qu’il y aurait potentiellement eu une fraude chez FTX, a souligné le RREO jeudi.

Écoutez la chronique économique avec l’économiste Francis Gosselin au micro de Mario Dumont sur QUB radio:

«Nous réduirons notre investissement dans FTX à zéro à la fin de notre année. La perte financière découlant de ce placement aura une incidence limitée sur le Régime, compte tenu de sa taille par rapport à notre actif net total et de notre solide situation financière», a-t-on ainsi indiqué dans un communiqué.

Ne ratez pas l’émission de Philippe-Vincent Foisy, tous les jours dès 6 h, en direct ou en balado à QUB radio : 

Selon l’organisme, cet investissement fait à partir de la Teacher’s Venture Growth (TVG) représente moins de 0,05 % des actifs nets de l’organisme. Le régime de retraite détenait 0,4% et 0,5% de FTX International et FTX.US, respectivement.

«Cependant, nous sommes déçus du résultat de cet investissement, prenons toutes les pertes au sérieux et utiliserons cette expérience pour renforcer davantage notre approche», a ainsi ajouté le RREO.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.