/regional/estduquebec/cotenord

Faute d’éducatrices, pas de nouveau CPE à Sept-Îles

Un centre de la petite enfance de Sept-Îles, sur la Côte-Nord, renonce à un projet de développement de 79 nouvelles places en raison du manque de personnel requis pour opérer cette nouvelle ressource.

Le directeur du CPE Sous le bon toit, Jean-Philippe Morin, a expliqué que des enjeux, notamment pour l’acquisition d’un terrain, se sont présentés pendant l’élaboration du projet.

Mais la raison principale qui explique son abandon est le manque de personnel. Les éducatrices ne sont pas assez nombreuses pour répondre à la charge de travail actuelle.

Même si les besoins futurs le justifient — 450 familles sont inscrites sur la liste d’attente pour une place en établissement au CPE Sous le bon Toit -, il apparaissait inapproprié pour la direction d’aller de l’avant avec ce projet.

«Plus le projet avance, plus on réalise avec le temps que ça va être excessivement difficile de recruter toute cette main-d’œuvre-là», a indiqué Jean-Philippe Morin.

«Pour Sept-Îles, on parle de plus de 30 nouvelles éducatrices qu’il fallait pour l’année prochaine. Pour notre installation, c’était de 15 à 17 nouvelles éducatrices qu’on devait trouver. Ça complexifie énormément le processus. Quand on a eu des enjeux au niveau de choix de terrain qu’on avait fait, ça nous a ouvert la porte à se requestionner sur notre mobilisation dans ce développement», a-t-il précisé.

Le milieu familial représente une porte de sortie pour plusieurs parents en attente d’une place en service de garde même si là aussi, la pénurie de personnel frappe et des efforts doivent être déployés pour faciliter l’accès à des places, plus rapidement.

«À ce moment, on a à peu près la moitié des places en milieu familial qui sont occupées. On serait capable d’aller chercher de nouveaux services de garde en milieu familial. C’est des développements qui se font quand même assez rapidement. On ne parle pas de la construction d’une nouvelle bâtisse.» 

Un projet de construction d’un autre CPE à Sept-Îles survit. Le CPE Nid d’hirondelle prévoit l’installation d’un bâtiment préfabriqué en 2023, où 97 nouvelles places seront créées.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.